Par Brenda Norrell, Censored News
30 janvier 2014
Traduction Christine Prat
See original article in English

 

TUCSON, Arizona – A ce jour, l’Université d’Arizona à Tucson continue d’exploiter les Autochtones et leurs ressources, et invite, pour parler des droits sur l’eau, un conférencier auquel s’opposent les Navajo et les Hopi. Des Navajo et des Hopis ont publié une déclaration objectant à l’intervention du conférencier, ce jour, à l’Institut des Nations Autochtones.

L’avocat pour les droits sur l’eau a été engagé par le Conseil Navajo. Le Conseil Navajo a été créé par le gouvernement des Etats-Unis qui lui a fait signer des contrats sur l’énergie, selon sa propre histoire. Aujourd’hui, le gouvernement Navajo maintient l’activité des centrales au charbon et engage des avocats qui sont prêts à liquider les droits sur l’eau des Navajo.

C’est à la base de la déportation des Navajo [de Big Mountain, sur Black Mesa – NdT], chassant les Navajo de Black Mesa au profit de Peabody Coal. Maintenant, le sud de l’Arizona veut avoir l’eau des Navajo et Hopi pour entretenir des styles de vie luxueux et pour maintenir en activité la ‘Centrale Navajo’, une centrale au charbon utilisant le charbon de Peabody, située sur le territoire de la Nation Navajo près de Page. Les Arizoniens sont bien contents de voir les Navajo, les Hopi et leurs voisins souffrir de maladies causées par la centrale au charbon, afin d’avoir de l’électricité dans le sud de l’Arizona.

Les médias du genre des reporters de bureau d’Indian Country Today aggravent la situation en publiant des communiqués de presse bien payés alors qu’ils s’abstiennent d’être présents sur les lieus où se déroulent les évènements d’actualité.

L’Université d’Arizona a déjà construit des télescopes sur le Mont Graham, un site sacré, malgré les objections et les poursuites en justice des Apaches et d’autres Nations Indiennes. Wendsler Nosie, un Apache San Carlos, a été arrêté par l’université alors qu’il était en train de prier sur la montagne. Maintenant, Nosie boycotte l’université. L’université a construit les télescopes en collusion avec le Pape et un consortium d’universités.

Ofelia Rivas, une O’odham, boycotte aussi l’université. O. Rivas fait remarquer que l’université a conclu un partenariat avec Advanced Ceramics, à San Xavier, en territoire Tohono O’odham, pour développer des drones. Les drones sont utilisés contre les O’odham à la frontière [Arizona/Mexique – NdT] et contre des Peuples Autochtones partout dans le monde. Les drones sont maintenant utilisés par le gouvernement Obama pour des assassinats ciblés.

De plus, l’université a contribué à développer des programmes de profilage racial contre les Peuples Autochtones sur la frontière US/Mexique et a conclu un partenariat avec Raytheon Missiles et d’autres profiteurs de guerres. L’université a collaboré de près avec la Sécurité Intérieure et la Patrouille des Frontières US dans la militarisation accélérée de la frontière avec le Mexique, entre autres pour espionner et viser les gens de couleur à la frontière.

L’Université d’Arizona a encore violé les droits de l’homme en développant un programme d’espionnage cybernétique pour un profilage racial visant globalement les gens originaires du Moyen Orient.

Parmi les professeurs de l’université, il faut citer James Anaya, qui est également Rapporteur des Nations Unies pour les Peuples Autochtones. J. Anaya est professeur de droit dans cette université.

La faculté de droit de l’université est l’un des sponsors de la conférence sur les droits sur l’eau à l’Institut des Nations Autochtones, à laquelle participe le conférencier récusé par des Navajos et des Hopis.

Précédemment, le Sénateur d’Arizona Jon Kyl et le Ministre de l’Intérieur Ken Salazar avaient tenté de faire passer un accord sur les droits sur l’eau des Navajo et Hopi profitant d’un Congrès de ‘cohabitation’. Salazar a démissionné après que le document ait fui. (Voir article du 16 octobre 2012)

Sur le Mont Graham, voir:
http://www.chrisp.lautre.net/wpblog/?p=1658
http://www.chrisp.lautre.net/wpblog/?p=1845

De nombreux articles sur les droits sur l’eau

Des articles sur la situation à la frontière US/Mexique

 

 

Comments are closed.