Par le Bastion Apache (Apache Stronghold)
Publié par Censored News
5 mars 2021
Traduction Christine Prat

Contact :
Dr. Wendsler Nosie Sr., Apache Stronghold, apaches4ss@yahoo.com
Michael V. Nixon, J.D., michaelvnixon@yahoo.com

OAK FLAT, Arizona – Cet après-midi, la Cour d’Appel du 9ème Circuit a rejeté l’appel du Bastion Apache, de la décision du 12 février 2021 du Juge Steven Logan, de la Cour de District. La Cour d’Appel a refusé d’accéder à la requête du Bastion Apache par un vote de 2 contre 1, à cause du retrait de dernière minute, par le Service des Forêts, de sa Déclaration Finale d’Impact Environnemental. Avant le retrait, l’abandon d’Oak Flat devait avoir lieu le 11 mars 2021. La Cour d’Appel est tombée dans ce truc du Service des Forêts, bien que le Juge Bumatay ait fait remarquer que « La Cour Suprême ait récemment suggéré que nous n’acquiesçons pas à de telles tactiques. »

Néanmoins, la Cour d’Appel a décidé ainsi parce que « le Gouvernement a aussi déclaré, sous peine de parjure, que le Service de Forêts des Etats-Unis ‘préviendra le Bastion Apache 30 jours à l’avance’ de la publication d’une nouvelle Déclaration Finale d’Impact Environnemental. Cela signifie que le Bastion Apache n’a pas démontré avoir ‘besoin de secours dans les 21 jours, pour éviter des torts irréparables’ à la suite de sa requête d’urgence. »

Mais les magistrats ont ajouté que « de ce fait, un examen des justifications de la requête du Bastion Apache d’une injonction préliminaire – rejetée par la cour de district et actuellement pendante en appel – est prématuré. Nous n’exprimons pas d’opinion sur les justifications. Le calendrier établit préalablement reste en effet. »

« Le Bastion Apache a fait reculer les Etats-Unis sur le bradage de notre Chi’chil Bildagoteel sacré. Cette décision n’était pas inattendue » dit l’ex-Président de la Tribu Apache San Carlos et dirigeant du Bastion Apache, le Dr. Wendsler Nosie Sr. Nous sommes grandement encouragés par le fait que la Cour d’Appel continue d’écouter nos soucis à propos d’un calendrier accéléré s’achevant le 6 mai. Ça n’a été qu’un cauchemar depuis le premier jour. »

« Bien que le rejet de secours urgent soit décevant, il y a de fortes raisons de penser que le Bastion Apache finira par gagner dans cette affaire » dit l’avocat de Becket Law, Luke Goodrich, qui représente le Bastion Apache en appel.

Le Juge de la Cour d’Appel Bumatay a écrit dans la Décision :

« Pour beaucoup de gens, la tradition religieuse et spirituelle fait partie de leurs héritages les plus précieux. Il en va de même pour les Apaches de l’Ouest. Depuis des centaines d’années, ils ont pratiqué leur religion sur un lieu dans la Forêt Nationale de Tonto, en Arizona, qu’ils croient être le site le plus sacré – Oak Flat. …Ce n’est pas une surestimation que de dire qu’Oak Flat est l’élément vital spirituel des Apaches de l’Ouest, ce qui les connecte au Créateur depuis bien avant la fondation de la Nation. …Le Congrès a décidé, en des termes clairs, que le gouvernement ne peut pas imposer un fardeau trop lourd sur l’exercice de la religion, sauf pour une raison impérieuse et par les moyens les plus limités. Voir 42 U.S.C. § 2000bb-1(a). …Ceci est de toute évidence un lourd fardeau sur l’exercice de leur religion, et un que le Gouvernement n’a pas essayé de justifier. Et les promesses du Gouvernement de délai de la onzième heure, et la consultation des Apaches de l’Ouest ne suffisent pas pour apaiser la menace de tort irréparable. La loi permet aux Apaches de l’Ouest plus que des promesses. …Le Bastion Apache a établi une forte vraisemblance de succès sur la validité de ses arguments. » …

Le Juge Bumatay a ajouté,

« Le Juge Gorsuch écrivit qu’il est question d’un fardeau trop lourd quand le gouvernement « empêche le plaignant de participer à une activité motivée par une croyance religieuse sincère. » …Dans cet esprit, ce n’est pas une affaire difficile. …Les activités minières de Resolution Copper ne feront pas qu’exclure les Apaches de l’Ouest temporairement d’Oak Flat, ou seulement d’y interrompre l’exercice de leur foi. Mais Resolution Copper va transformer Oak Flat en un cratère de 3,6 km de large et de plus de 300 m de profondeurs. …La pratique de la religion des Apaches de l’Ouest à Oak Flat ne sera pas seulement rendue plus difficile – elle sera oblitérée. Tout simplement, le transfert du terrain rendra l’essentiel des pratiques religieuses des Apaches de l’Ouest impossibles, et leur méthode fondamentale de faire l’expérience du divin non-existante. …Notre Constitution et nos lois ont rendu la protection de la liberté religieuse fondamentale. Le Bastion Apache a clairement établi que l’exercice de la religion des Apaches de l’Ouest sera lourdement touché par les actions du Gouvernement ici. »

« L’intervention de dernière minute du Gouvernement des Etats-Unis dans ses sales affaires à Oak Flat n’a fait que mettre une pause temporaire à l’appel urgent devant la Cour du 9ème Circuit » dit l’avocat du Bastion Apache Michael Nixon. « Tandis que le Gouvernement est remanié, nous espérons un accord plus juste en justice, pour la liberté religieuse des Apaches, et pour leurs droits selon le Traité de 1852 sur la terre d’Oak Flat. »

Notez que le Lis Pendens du Bastion Apache sur le titre de propriété d’Oak Flat au Tribunal du Comté de Pinal, à Florence, est toujours en effet.

Par le Bastion Apache
Publié par Indigenous Action Media
Et par Censored News
Le 1er mars 2021
Traduction Christine Prat

Contacts : Dr. Wendsler Nosie Sr., Apache Stronghold, apaches4ss@yahoo.com
Michael V. Nixon, J.D., michaelvnixon@yahoo.com

COMMUNIQUÉ:

LE SERVICE DES FORÊTS SUSPEND L’ABANDON À RIO TINTO DE LA TERRE SACRÉE D’OAK FLAT « POUR PLUSIEURS MOIS. »

OAK FLAT, Arizona – Le Service des Forêts a annoncé ce matin qu’il « abrogerait » la Déclaration Finale d’Impact Environnemental du 15 janvier 2021, qui déclencha le compte à rebours de 60 jours avant l’abandon d’Oak Flat. Mais le Service des Forêts ajouta que « de telles consultations prennent généralement plusieurs mois. »

« Ils tentent seulement une retraite stratégique temporaire » dit le dirigeant du Bastion Apache [Apache Stronghold] et ex-Président Tribal des Apaches de San Carlos, Wendsler Nosie, Sr. « Ils ont toujours l’intention d’essayer de brader notre terre sacrée. »

L’avocat du Bastion Apache Luke Goodrich, de Becket Law, dit : « Le Gouvernement n’a annoncé son abrogation de la Déclaration Finale d’Impact Environnemental pour Oak Flat, que 6 heures avant l’échéance pour répondre à l’appel en urgence du Bastion Apache. Ce n’est pas une coïncidence. Le Gouvernement sait que la destruction d’Oak Flat viole la loi fédérale. Il sait qu’il ne peut la justifier devant un tribunal. Alors, il opère une retraite – temporairement. Mais une retraite temporaire ne résout pas le problème. Le gouvernement projette toujours le transfère et la destruction d’Oak Flat. Oak Flat a toujours besoin de protection légale. Et si le Gouvernement est de bonne foi, il ne devrait pas s’opposer à une décision d’un tribunal de protéger Oak Flat tandis que le contentieux est en cours. »

La Cour de District des Etats-Unis a bien trouvé que « l’importance d’Oak Flat pour les Apaches de l’Ouest ne saurait être sous-estimée » et que la destruction imminente d’Oak Flat « sera totalement dévastatrice pour l’élément vital de la vie spirituelle des Apaches de l’Ouest. » Cependant, la Cour d’Appel du 9ème Circuit doit encore renverser la décision inappropriée de la Cour de District stipulant que les Apaches n’ont pas de protections Constitutionnelles de leurs droits religieux et que le Gouvernement des Etats-Unis n’a pas de Responsabilité Fiduciaire envers les Apaches, bien que le Traité de 1852 garantisse aux Apaches « la prospérité et le bonheur. »

« Oak Flat est toujours dans le couloir de la mort » dit l’avocat du Bastion Apache Michael Nixon, « L’annonce du Service des Forêts est la bienvenue, mais n’a pas beaucoup de signification réelle, parce qu’ils ne font que changer la date d’exécution pour pouvoir faire pression sur les Apaches et les forcer un peu plus. C’est déraisonnable. »

Après avoir détruit un site sacré dans les Gorges de Juukan, en Australie, le 20 mai 2020, le 9 décembre 2020, le Président de Rio Tinto Simon Thompson promit que « en tant qu’entreprise, nous devons apprendre de cet évènement pour nous assurer que la destruction de sites d’une telle importance archéologique et culturelle, ne se reproduira plus jamais. »

L’annonce d’aujourd’hui ne fait rien pour changer le fait que Rio Tinto et le Service des Forêts ont toujours l’intention de brader Oak Flat. Ils essaient seulement de donner un petit coup de frein tout en avançant vers leur but de répéter leur comédie des Gorges de Juukan à Oak Flat.

Plus d’informations :
En français
Site du Bastion Apache
Instagram : @protectoakflat
Twitter : @SaveOakFlat

Christine Prat   Français
Also on Censored News
September 2, 2019

According to the site of the USDA, the Tonto National Forest is preparing an Environmental Impact Statement (EIS) for two actions relating to Resolution Copper mining project and a “land exchange” for the land that would be seized from Oak Flat. The actions are indicated on the site of the USDA:

Resolution Copper Project and Land Exchange Environmental Impact Statement

  • “Approving a general plan of operations submitted by Resolution Copper Mining, LLC, which would govern surface disturbance on National Forest System (NFS) lands from mining operations that are reasonably incident to extraction, transportation, and processing of copper and molybdenum.
    • The mine proposal would create one of the largest copper mines in the United States, with an estimated surface disturbance of 6,951 acres (approximately 11 square miles).
    • It also would be one of the deepest mines in the United States, with mine workings extending 7,000 feet beneath the surface.
  • Facilitating a land exchange of the Oak Flat Federal Parcel (2,422 acres of NFS land) for eight parcels located throughout Arizona (5,376 acres of private land currently owned by Resolution Copper) as directed by Section 3003 of the National Defense Authorization Act (NDAA) for fiscal year 2015.”

The Draft Environmental Impact Statement (DEIS) was released on August 9, 2019. The journalist Elizabeth Whitman wrote an article published in the Phoenix New Times on August 14, 2019, under the title:

“NEW REPORT PROVIDES TERRIFYING DETAIL OF MINING DESTRUCTION COMING FOR OAK FLAT”.

Although the USDA claims on its site that the release of “the DEIS initiates a 90-day public comment period – from August 10 through November 7, 2019”, it has been said recently that the Forest Service was pushing to change the law to the effect that public comment won’t be necessary anymore. It would make the Forest Service the sole authority deciding to allow companies to destroy any land they want to plunder. In present circumstances, the Forest Service still has to produce the EIS and issue a draft Record of Decision (ROD), and they project for this to happen in summer 2020. The final ROD is supposed to be issued in winter 2020/2021. According to the USDA site, “The Land Exchange will be fully executed no later than 60 days after the release of the Final EIS”.

THE APACHE STRONGHOLD HAVE PUT AN EMERGENCY CALL ON THEIR SITE: (on the day the DEIS was published)

Human Rights, Religious Rights have been Violated

The greatest sin of the World has been enacted by Arizona Senator McCain, Senator Flake, and Representatives Kirkpatrick and Gosar of Arizona by including the Southeast Arizona Land Exchange in the National Defense Authorization Act (2015). We are calling on all religious faiths, & military veterans, for this country was founded on freedom of speech, religion and worship, which has been given away to a foreign mining company.

They declared war on our religion, we must stand in unity and fight to the very end, for this is a holy war.”

Wendsler Nosie Sr., longtime opponent of Southeast Arizona Land Exchange and former Chairman and Councilman of the San Carlos Apache Tribe.

We remember those who sacrificed and defended our people. We recognize our great leaders and their respect for those who know freedom. We must guide our people to, once again, hold our destiny in our own hands. I challenge each of us to overcome the oppression and begin the process of believing in ourselves.”

This must be the first step… Usen, we ask for your blessing to guide our current and future leadership so that our children and the unborn will inherit our Apache Way of Life.” – Wendsler Nosie Sr.

For the Apache from the San Carlos Reservation, Oak Flat [Chi’Ch’il Bildagoteel] is sacred. It includes the cliff called ‘Apache Leap’, from which about 70 Apaches are said to have jumped to their death rather that surrender to the Cavalry, some 100 years ago. Oak Flat is also a place for ceremonies, specially for young women’s coming-of-age ceremony. “This is the place where our religion originated,” said Naelyn Pike, an activist in Apache Stronghold and Wendsler Nosie Sr.’s grand-daughter, quoted by the site of ‘Sacred Land Film Project‘, “Who are we without these sacred places?”

Oak Flat is also a place where people come to observe rare species of birds, that exist nowhere else. It is also the main training place for alpinists from the whole United States, and generally used as a recreational area.

A decree of President Eisenhower of 1955 closed Oak Flat for mining and designated the surrounding area as public land… under the mandate of the U.S. Forest Service. The decree was reaffirmed in 1971.

In 2014, the Senator and ex-President candidate John McCain managed to slip an article about Oak Flat “land exchange” into a military spending bill that had to pass at any cost. McCain had promised the land to Rio Tinto, one of the main contributors to McCain’s campaign. Rio Tinto, founded in Canada in 1873, is now, after multiple mergers, a British Company. Under the name Resolution Copper, it is supposed to develop the project together (for 45%) with the Australian Company BHP.

Since then, resistance never ceased. The Apache were joined by environmentalist organizations and residents of the area.

The release of the DEIS made the fears more urgent. In her article published on August 14, 2019 in the Phoenix New Times, Elizabeth Whitman writes: “[The crater] would be relatively small at first, and then it would expand. By Year 41, the crater would grow to about 1.8 miles wide, and it would collapse to depths of 800 to 1,115 feet, taking Oak Flat […] with it.” She adds “Meanwhile, the toxic, ugly tailings left from extracting 40 billion pounds of copper from 1.4 billion tons of ore would be dumped and supposedly contained — somehow, somewhere — in the vicinity of Superior, about an hour east of Phoenix. Gradually, contaminated water would leak into the surrounding environment.” Moreover, she wrote ” the operations could consume more than two Apache Lakes‘ worth of water transported from the Colorado River and pulled from precious groundwater supplies, changing the flow of surrounding rivers and springs.” Of course, the habitats of endangered species would be disturbed, maybe destroyed.

Resistance will increase. Critics say that they will need more time to study all the details of the report. Roger Featherstone, director of the Arizona Mining Reform Coalition, added, according to Elizabeth Whitman’s article “We’ll tear that document apart and prepare our own detailed comments. We’ll be active in all the public meetings; we’ll have our own meetings. So, there will be a lot of activity over the next few months,”

Read more in Elizabeth Whitman’s article in the Phoenix New Times.

The Apache from San Carlos need your support. People who care for environment need your support. Go to the Apache Stronghold site!

Sources:

Elizabeth Whitman, Phoenix New Times, August 14, 2019
Apache Stronghold http://apache-stronghold.com/
Sacred Land Film Project https://sacredland.org/oak-flat-united-states/
USDA site Resolution Copper Project and Land Exchange Environmental Impact Statement
Wendsler Nosie Sr.’s speech in Paris, March 2019
My interview with Wendsler Nosie Sr. in Oak Flat, september 2015

 

DES VANDALS DETRUISENT DES CROIX ET DES PLUMES D’AIGLE SUR LE SITE D’OAK FLAT

 

Par Wendsler Nosie
Publié par Censored News
Traduction Christine Prat

 

 

 

Le 17 mars 2018, un représentant du Bastion Apache est arrivé à Oak Flat, en Arizona, et a trouvé quatre croix d’un lieu sacré Apache détruites intentionnellement. Deux des croix avaient disparu, arrachées du sol, et deux autres croix étaient toujours debout, mais détruites, apparemment à la hache. Des traces de larges pneus étaient visibles dans la terre autour et à travers le lieu de prières. Des plumes d’aigle cérémonielles trainaient sur le sol.

Le Bastion Apache exige une réaction immédiate du Service des Forêts et des officiels des forces de l’ordre, et demande aux dirigeants locaux de condamner ce crime de haine, pour aider à s’assurer que ça ne se reproduira plus. Les forces de l’ordre ont été appelées à enquêter sur l’acte et à poursuivre les responsables, vu qu’il peut s’agir d’un crime dirigé contre les Apaches et leurs pratiques spirituelles.

Le 8 février 2014, des centaines de personnes se sont rassemblées à Oak Flat, pour une réunion protestant contre un projet de mine de cuivre qui détruirait la zone, située à une heure de route à l’est de Phoenix. Chi’Ch’il Biłdagoteel, également connu sous le nom d’Oak Flat, est un site sacré pour les Apaches depuis des temps immémoriaux. Le projet de mine de cuivre est une attaque directe contre les pratiques spirituelles des Apaches. Lors d’une réunion en 2014, un groupe s’est formé sous le nom de Bastion Apache [Apache Stronghold]. Ils ont passé plus d’un an en prières de résistance et ont tenu leurs cérémonies habituelles sur le site, au cours des quatre années passées. Le centre de ces cérémonies est le sol sacré où quatre croix ornées de plumes d’aigle avaient été plantées, site utilisé comme lieu de prière.

“Ce site est comme une église. Si cette attaque avait été menée contre une église, elle serait considérée comme un crime” dit Wendsler Nosie, un dirigeant du Bastion Apache. “Beaucoup de gens sont venus ici pour guérir de maladies, et pour leurs proches, demandant des bénédictions. Pendant toute l’année, c’est un site où les familles se réunissent et enseignent à leurs enfants ce qu’est le territoire. Il y a des lois fédérales supposées protéger un lieu comme celui-ci. Nous n’avons jamais vu une telle violence contre nous, ici. Il faut que des comptes soient rendus pour ce crime.”

Selon la Loi sur la Liberté Religieuse des Amérindiens, le gouvernement fédéral des Etats-Unis est tenu de protéger le droit des Amérindiens à la liberté religieuse, “y compris, mais non limité à, l’accès aux sites, l’utilisation et la possession d’objets sacrés, et la liberté d’exercer le culte par des rites cérémoniels et traditionnels.” Les quatre croix et les plumes d’aigle profanées relèvent de cette Loi et sont sous la juridiction du Service des Forêts des Etats-Unis. Oak Flat est actuellement classé comme faisant partie de la Forêt Nationale de Tonto.

A propos d’Oak Flat:

Oak Flat se trouve à environs une heure de route à l’est de Phoenix, et c’est un site sacré pour les Apaches sous le nom de Chi’Ch’il Bildagoteel. C’est aussi l’habitat d’un écosystème désertique varié. Oak Flat est actuellement un territoire fédéral, classé comme faisant partie de la Forêt Nationale de Tonto. En décembre 2014, les sénateurs d’Arizona McCain et Flake ont fait passer une clause d’échange de terrains dans la Loi d’Autorisation pour la Défense Nationale. La clause sur l’échange de terrains attribue Oak Flat à une compagnie minière multinationale pour y construire l’une des plus grandes mines de cuivre du monde. La mine devrait détruire de façon permanente Oak Flat et les paysages désertiques aux alentours. Les activistes Apaches et anti-mine ont combattu le projet avec succès pendant près de dix ans, jusqu’à ce que cet accord de “derrière les rideaux” soit conclu au Congrès. Actuellement, le Service des Forêts entreprend d’établir une Déclaration d’Impact Environnemental, une estimation exigée par la loi, qui doit être prête avant que l’échange de terrains soit finalisé.

(Voir aussi interview de 2015)

 

 

LE MEMBRE DU CONGRES O’HALLERAN NE DEFENDRA PAS LA TERRE APACHE

Par Apache Stronghold
Publié sur Censored News
Le 18 juillet 2017
Traduction Christine Prat

 

Le jeudi 10 juin au soir, le membre du Congrès Tom O’Halleran – du District 1 de la Chambre des Représentants, qui inclut la Réserve Apache San Carlos – s’est exprimé au cours d’une réunion à la mairie de Flagstaff, où il a eu un accueil mitigé. La plus grande partie du temps a concerné son vote pour la ‘loi Kate’, un projet de loi qui augmente les peines maximums pour les immigrants sans papiers qui reviennent dans le pays illégalement après avoir été expulsés. Le public a posé des questions sur les coûts de l’incarcération de sans-papiers pour une durée plus longue (ce qui figure dans le projet de loi). Certains ont aussi fait remarquer à O’Halleran qu’il était le 5ème plus pro-Trump parmi les Démocrates de la Chambre des Représentants et que son vote le confirmait.

Il a tout de même eu le soutien du public pour son opposition à la nouvelle législation sur le service de santé. Pour ce qui est du changement climatique, O’Halleran a déclaré vouloir considérer une taxe sur le carbone. Il dit être fortement opposé à la décision de Trump d’exploiter les zones classées monuments nationaux, mais il dit qu’il ne soutiendrait pas une motion qui déferait l’échange de terres qui permet à Resolution Copper de creuser une mine sous Oak Flat. Il déclara vouloir être un arbitre dans cette situation.

Invité à donner son avis sur les réponses du membre du Congrès, Wendsler Nosie Sr. déclara: “Qu’y a-t-il à arbitrer? L’arbitrage est une forme alternative de résolution de conflit, c’est une technique de résolution des conflits en dehors des tribunaux, quand les parties s’accordent pour être liées par la décision de l’arbitrage. Resolution Copper possède des documents indiquant qu’ils détruiront Oak Flat et qu’au cours de la durée d’utilisation de la mine, Apache Leap serait aussi détruite. Les terres offertes en échange, à l’exception du ranch Audubon Research, dans le comté de Cochise, sont toutes des terres où il y a peu ou pas d’eau. O’Halleran soutien un échange de terres qui dépouille le public, autorise une compagnie minière à prendre toute l’eau de la région (d’après Resolution Copper, la zone doit être totalement asséchée avant de pouvoir exploiter la mine), qui détruira totalement Oak Flat et laissera en Arizona des déchets toxique, quand ils retourneront dans leur pays étranger. Le membre du Congrès doit être plus clair! Le besoin de faire l'”arbitre” montre qu’il ne prend pas position, même s’il dit qu’il donnera la parole aux Apaches quand il sollicitera leurs votes. Je crois qu’il viendra rencontrer la direction Tribale dans un futur proche.

Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’un acte illégal a eu lieu, quand une compagnie étrangère a été autorisée à ne pas respecter la loi américaine. Les lois qui protègent l’eau, le sol, les minéraux précieux et les Peuples Autochtones. C’est un danger pour le futur. Souvenez-vous que qui contrôle l’eau, contrôle notre Futur”.

###

Un article publié le 13 juillet 2017 sur le site indianz rappelle qu’avant que le mouvement #NoDAPL n’attire toute l’attention l’été dernier, il y avait déjà un combat pour sauver Oak Flat, site sacré pour les Apaches de San Carlos. Le site est menacé par un projet de mine de cuivre, qui devrait être la plus grande d’Amérique du Nord, et se trouve sous Oak Flat. Il est fort à craindre que creuser une mine aussi vaste et en éliminer toute l’eau souterraine aurait pour conséquence de faire s’écrouler toute la zone au-dessus. Un ‘échange de terres’ très controversé a été proposé.

D’après indianz, le Ministre du Commerce Wilbur Ross aurait déclaré à Reuters qu'”une compagnie ne devrait pas avoir à risquer des millions de dollars sans savoir s’il y a une chance réelle d’obtenir l’approbation”. Ce n’est cependant pas le Ministère du Commerce qui doit accorder l’autorisation, mais le Service des Forêts des Etats-Unis, vu que des terres situées dans la Forêt Nationale de Tonto seraient données à une compagnie étrangère. Le Service des Forêts des Etats-Unis, qui dépend du Ministère de l’Agriculture, est responsable des Parcs Nationaux, et ne rechigne jamais à donner des permis de démolir à de grandes compagnies (comme vous pouvez voir dans de nombreux articles sur ce site).

L’article d’indianz cite Wendsler Nosie Sr., ancien membre du conseil tribal, qui avait écrit sur indianz en 2015 “Nous sommes pour la liberté religieuse, que les militaires US sont supposés protéger partout dans le monde.” “Mais dans leur propre loi militaire, ils ignorent la liberté religieuse, ils ignorent la protection de l’environnement, ils ignorent le rapatriement et créent de l’injustice.”

L’article d’indianz, citant Reuters, rappelle que le Service des Forêts est encore en plein processus d’Etude d’Impact Environnemental. Ceci devrait prendre des années, mais l’administration Trump va l’accélérer, “ce qui s’est passé pour le Dakota Access Pipeline, qui a été approuvé sans aucune Etude d’Impact Environnemental. Depuis, un juge fédéral a jugé que l’Etude d’Impact Environnemental est nécessaire.”

Les Apaches, en particulier le groupe Apache Stronghold – le Bastion Apache – luttent toujours. Un projet de loi – H.R.2915, intitulé Sauver Oak Flat – a été présenté par le Représentant Raul Gijalva, Démocrate, en juin 2015, mais n’a toujours pas été examiné.

Christine Prat

 

L’article d’indianz donne de nombreux liens vers des articles précédents (en anglais).
Voir de nombreux articles en français sur ce site, et la vidéo d’une interview de Wendsler Nosie Sr.

 

 

LE BASTION APACHE ARRIVE A WASHINGTON DC POUR PROTESTER CONTRE LE BRADAGE DE TERRE SACREE

Par Apache Stronghold (le Bastion Apache)
Publié sur Censored News
21 juillet 2015
Traduction Christine Prat

WASHINGTON – Des Membres du Bastion Apache devaient marcher, ce mardi matin à 9h (heure locale) de la Place Lafayette jusqu’à la pelouse ouest du Capitole pour marquer la fin d’un voyage spirituel à travers le pays, pour protester contre un article de loi introduit en douce comme avenant dans la Loi d’Autorisation pour la Défense Nationale par le Sénateur John McCain et le nouveau Sénateur d’Arizona Jeff Flake, Loi qui a été approuvée par le Congrès à la fin de sa dernière session. Cet article bradait une terre sacrée Apache pour autoriser une gigantesque mine de cuivre.
La caravane a quitté l’Arizona début juillet, a fait environs 2000 km, comme participation à un mouvement grandissant pour sauver Oak Flat, où des Autochtones organisent des cérémonies religieuses et de passage à l’âge adulte depuis des générations. La mine de cuivre laisserait un cratère énorme – près de 3 km de large – et éliminerait des cours d’eau, des sources et l’habitat de la vie sauvage. La caravane était à Times Square, à New York, vendredi dernier et est arrivée à Washington hier soir [lundi 21 juillet].
Des membres de la caravane du Bastion Apache, dont beaucoup de coureurs, doivent arrivent au Capitole pour conclure leur voyage spirituel.
Le groupe devait courir et marcher du Parc Rock Creek à la Place Lafayette, puis marcher jusqu’à la pelouse ouest du Capitole. [photo ci-contre]
Des membres du Bastion Apache sont disponibles pour donner des interviews.
Les évènements de ce mardi marquent la destination finale du voyage du convoi, du Mont Graham à Oak Flat, dans la Forêt Nationale de Tonto en Arizona, puis à Washington, D.C. Le Bastion Apache s’est arrêté dans des Réserves Autochtones au cours du voyage, rassemblant des prières et de la force, des flèches et des plumes d’aigle, et suscitant la prise de conscience du problème d’Oak Flat tout en reconnaissant que beaucoup de Tribus ont des problèmes similaires pour la protection de leurs sites sacrés. Plus de 480 Tribus et de nombreuses organisations écologistes, des enthousiastes des loisirs de plein-air, des groupes défendant les droits des animaux et des congrégations religieuses soutiennent le sauvetage d’Oak Flat.
Après la marche de la Place Lafayette à la Pelouse Ouest du Capitole, le Bastion Apache et des délégués tribaux concluront leur voyage spirituel à travers les Etats-Unis.
Mercredi [22 juillet 2015] il y aura un rassemblement sur la Pelouse Ouest (de 11h à 14h) pour sauver Oak Flat et soutenir une proposition présentée par le membre du Congrès Raul Grijalva pour abroger la loi passée en décembre.