LES PROTECTEURS DE L’EAU DE STANDING ROCK TROMPES ET TRAHIS AU FORUM DU PRIX NOBEL DE LA PAIX, A OSLO

Par Brenda Norrell
Censored News
24 décembre 2017
Traduction Christine Prat

 

‘Last Real Indians’ révèle que le Forum sur le Prix Nobel de la Paix a pris au piège les Protecteurs de l’Eau de Standing Rock et saboté leur participation, et les a systématiquement trompés et trahis.

Le Chef Arvol Looking Horse a réagi, après avoir été invité au Forum du Prix Nobel de la Paix. Auparavant, le Chef Arvol Looking Horse avait demandé à des Protecteurs de l’Eau de Standing Rock de le représenter, lui et la protection du Sacré.

Mais des gens travaillaient en coulisse, les trompant et trahissant, pour amener un officiel du Comté de Morton au Forum en Norvège. Il s’agit du même Comté de Morton, responsable pour la brutalité policière, les emprisonnements et les blessures infligés aux Protecteurs de l’Eau par le Sheriff du Comté de Morton et la police militaire à Standing Rock.

Les Protecteurs de l’Eau représentant le Chef Arvol Looking Horse au Forum du Prix Nobel de la Paix, en Norvège, se sont affolés quand ils ont découvert qu’une “médiatrice neutre”, nommée par elle-même, avait fait entrer un officiel du Comté de Morton au Forum.

Les Protecteurs de l’Eau de Standing Rock ont déclaré que Stephanie Hope Smith n’avait aucun mandat pour arranger des négociations avec le Comté de Morton, ni avec le commandement conjoint, ni pour amener un officiel du Comté de Morton au Forum du Prix Nobel de la Paix en Norvège, où les Protecteurs de l’Eau représentaient le Chef Arvol Looking Horse. – Censored News

 

Le Chef Arvol Looking Horse a déclaré: “Je me sens responsable d’avoir mis mes amis et parents dans une telle situation, dans laquelle ils ne savaient pas que le Commissaire serait présent, étant donné que je leur avais demandé de me représenter. Cette situation inconfortable a mis en cause la réputation et la sécurité de mes amis et parents qui y ont assisté, ainsi que la mienne.”

 

EXTRAIT DE L’ARTICLE DE ‘LAST REAL INDIANS’:

Les Participants Oceti Sakowin au Forum du Prix Nobel de la Paix Parlent

DENVER, Colorado – La semaine dernière, à Oslo, en Norvège, l’Institut Nobel de Norvège a tenu son deuxième Forum Annuel du Prix Nobel de la Paix, intitulé “A Travers les Divisions: les Droits des Peuples Autochtones dans le Contexte de la Justice Sociale et de la Protection de l’Environnement”, à la suite de la remise du Prix Nobel de la Paix, cette année, à l’ICAN, la Campagne Internationale pour Abolir les Armes Nucléaires.

Holy Elk Lafferty, Lakota Mni Conjou, Oglala et Sicangu; Tim Mentz, Dakota Pa Baksa et Lakota Hunkpapa, membre de la Tribu Sioux de Standing Rock, et de la firme Mentz-Wilson Consultants LLC; et Angela Bibens, Esq., Dakota Santee, de Red Owl Law; ont participé aux trois jours du Forum de l’Institut Nobel. Mme Lafferty était invitée comme intervenante et a partagé la scène lundi 11 décembre, avec la très estimée lauréate du Prix Nobel de la Paix, le Dr. Rigoberta Manchu Tum, pour le 25ème anniversaire de son Prix Nobel de la Paix.

Ce fut un choc pour nous tous, d’apprendre, le matin du 12 décembre, juste avant le début de la seconde journée, consacrée au dialogue exclusivement sur invitation, que le Président de la Commission du Comté de Morton, Cody Schulz, était aussi à Oslo, pour le Forum. Aucun de nous de savait que M. Schulz faisait partie des cinq cents invités payants, pour le premier jour de Dialogue de Haut Niveau, où Mme Lafferty et d’autres notables Autochtones devaient intervenir.

Gina Torry, une organisatrice pour l’Institut Nobel, nous a appris plus tard que Stephanie Hope Smith, une autre intervenante, uniquement mandatée par elle-même, s’était adressée à M. Schulz, pour qu’il participe au Forum du Prix Nobel de la Paix. Apparemment, Mme Smith avait assurée à Mme Torry que c’était acceptable pour nous, alors qu’en fait, Mme Smith n’avait consulté aucun d’entre nous avant notre arrivée à Oslo.

“Le fait que nous n’ayons pas été informés de l’invitation de M. Schulz avant, prouve, en ce qui me concerne, qu’il s’agissait d’une tentative intentionnelle de nous piéger dans une situation gênante, avec un représentant haut placé du camp opposé dans notre combat pour l’eau sacrée à Standing Rock. Ce que Mme Smith espérait gagner pour quiconque d’une telle mise en scène, échappe à ma compréhension. Si j’avais su d’avance que son intention était d’imposer ce genre de dialogue inadéquat, j’aurais décliné l’invitation, étant donné que ça me place dans une situation de vulnérabilité et de danger possible, sur le plan légal et émotionnel. Je suis toujours sous le coup de poursuites dans le Comté de Morton, après avoir été arrêtée alors que je priais, et toujours traumatisée directement par les actions inhumaines du Comté de Morton. Il aurait été déraisonnable à tous les niveaux concevables, de me mettre dans une telle situation en connaissance de cause, et je suis profondément insultée de ce que mon droit de prendre une décision en toute conscience de participer au même forum que M. Schulz ait été violé par Mme Smith” dit Holy Elk Lafferty.

“J’ai été amené à croire que mon rôle au forum serait de parler de la destruction de sites sacrés, le long du trajet du Dakota Access Pipeline”, dit Tim Mentz. “C’était pourquoi j’étais venu. J’ai dit que je refuserais de participer à la deuxième journée, avec la présence de M. Schulz, parce que je ne suis pas habilité à entreprendre un dialogue de haut niveau avec le Comté de Morton.”

Le gouvernement du Comté de Morton, dans le Dakota du Nord, est responsable de milliers de violations des droits de l’homme, du fait qu’il supervise le Bureau du Sheriff du Comté de Morton. Avec plus de 300 inculpations en attente de jugement, ces violations continuent. “Les actions de Mme Smith démontrent une grave méconnaissance de l’abrogation historique de nos droits en tant que peuples Autochtones, et de la relation de gouvernement à gouvernement, qui est un impératif éthique pour tout dialogue de cette nature. Etant donné que ni M. Mentz, ni moi-même ne représentons à aucun titre la Tribu Sioux de Standing Rock, nous n’avons pas consenti à la participation de M. Schulz”, dit Angela Bibens. Le dialogue de la deuxième journée a continué sans la présence de M. Schulz. Nous avons envoyé une lettre à l’Institut Nobel pour expliquer nos inquiétudes, le 13 décembre 2017.

Nous saluons l’Institut Nobel pour avoir pris l’initiative de recevoir le Forum du Prix Nobel de la Paix et sommes heureux de ce que le sujet du Forum de cette année reconnaisse les droits des peuples Autochtones comme “l’un des problèmes les plus urgents pour la paix et la sécurité internationales de notre temps.” Nous ne souhaitons absolument pas que le dialogue important mis en avant par le Forum d’Oslo soit dévalorisé par cette erreur. Nous espérons avoir toujours le soutien de l’Institut Nobel, pour continuer à renforcer nos connexions avec les autres communautés et nations autochtones, et avec nos alliés dans le monde, qui comprennent que nos droits de protéger nos territoires et sites sacrés aborigènes et de préserver nos langues et nos cultures, tout comme notre responsabilité de protéger l’eau en tant que source de toute vie, sont des problèmes de portée globale.

 

CONTACTS:
Holy Elk Lafferty
Holyelk97@gmail.com
Angela Bibens, Esq.
abibens@redowllaw.com

 

LA REACTION DU CHEF ARVOL LOOKING HORSE

A qui de droit,

J’aimerais dire à quel point je suis déçu d’apprendre comment mes amis et parents ont été traités à Oslo, Norvège. J’avais cru comprendre qu’il devait y avoir un dialogue sur les Sites Sacrés et une discussion sur les droits de l’homme. Stephanie Hope Smith m’avait encouragé à participer à cette conférence, mais j’étais déjà engagé ailleurs.

Au retour de la délégation, on m’a fait savoir que le Président de la Commission du Comté de Morton, Cody Schulz, avait été invité par Stephanie à assister à la conférence. Je me sens responsable d’avoir mis mes amis et parents dans une telle situation, dans laquelle ils ne savaient pas que le Commissaire serait présent, étant donné que je leur avais demandé de me représenter. Cette situation inconfortable a mis en cause la réputation et la sécurité de mes amis et parents qui y ont assisté, ainsi que la mienne.

Je n’ai pas été informé de projets d’une quelconque discussion de groupe à laquelle participeraient des personnalités politiques, et qui maintenant a été mise en avant dans les médias américains. Les médias ont présenté la situation comme si le meeting d’Oslo avait été préparé avec l’accord de toutes les parties concernées, préalablement informées, ce qui n’est pas le cas. J’ai été informé par les délégués, pris par surprise à l’annonce de sa présence. Le problème a été résolu et Cody Schulz a été exclu de tout contact ou dialogue avec les délégués. Je suis très déçu de ce que la manifestation n’ait pas été conforme à ce dont j’avais été informé.

Les Sites Sacrés et les Droits de l’Homme sont au centre de mon travail pour la paix. Je suis un guide spirituel, je ne suis pas un politicien, potentiellement d’accord avec quelque représentant officiel d’un gouvernement pour entamer une discussion sur quelque question que ce soit concernant Standing Rock.

Mitakuye Oyasin,

Chef Arvol Looking Horse

 

Mise à jour de Censored News: Les Protecteurs de l’Eau disent que Stephanie Hope Smith avait déjà amené des négociateurs du Comté de Morton et du commandement conjoint, sans la permission de protecteurs de l’eau de Standing Rock, ni consultation avec les Anciens, en 2016. Puis, elle a amené un officiel du Comté de Morton au Forum du Prix Nobel de la Paix, où les Protecteurs de l’Eau représentaient le Chef Arvol Looking Horse. D’après une organisatrice du Forum, elle était seule responsable de l’invitation.

Stephanie Hope Smith, à l’extrême gauche, près du Chef Arvol Looking Horse – Photo Green Peace

Mme Smith avait donc déjà organisé une rencontre entre le commandement conjoint des forces de l’ordre et une délégation autochtone en octobre 2016. Lors de cette rencontre, le commandement conjoint a discuté des détails de l’intervention du 27 octobre 2016, y compris l’arrestation de Red Fawn.

Roberto Borrero, qui était présent lors de cette rencontre, a raconté: “Le lundi 31 octobre, le Grand Chef John et moi-même avons rencontré des représentants officiels des forces de l’ordre pour un point d’information, à Mandan, dans le Dakota du Nord. Aucun média n’était autorisé à assister à cette rencontre. Elle avait été organisée par Stephanie Hope Smith, ‘Médiatrice Neutre’ inscrite auprès de l’Administrateur du Tribunal du Dakota du Nord, et introduite par le Sheriff du Comté de Cass, Minnesota, Paul D. Laney, chef du commandement conjoint. Les officiels, neuf au total, y compris un représentant politique du Comté, ont présenté un résumé de l’opération du 27 octobre.”

Voir l’article de R. Borrero (en anglais):

https://www.culturalsurvival.org/news/human-rights-observer-report-mission-standing-rock-sioux-reservation

 

Stephanie Hope Smith, qui agissait comme médiatrice sans aucun mandat, et s’était présentée au Forum Nobel comme conciliatrice pour les sites sacrés et culturels, a permis au Président de la Commission du Comté de Morton d’amener sa propagande insultante sur la scène internationale.

Dans un communiqué de presse [lien ci-dessous] le Commissaire du Comté de Morton Cody Schulz dit avoir rencontré des représentants de Norway’s Mineral Industry, une grande compagnie minière, pendant qu’il était au Forum.

Schulz dit aussi avoir rejeté les points de vue favorables à Standing Rock publiés dans des médias.

http://www.co.morton.nd.us/index.asp?SEC=6B7E762B-5A0D-4B8C-AB6B-54078E4A47FE&DE=E332FE2F-64CA-4AE8-86C3-0360D936A7AC&Type=B_PR

 

Description préalable du forum par l’Institut Nobel

L’idée d’Alfred Nobel était que des prix internationaux portant son nom, et financés par sa fortune privée, inspireraient et récompenseraient des travaux “pour le plus grand bien de l’humanité”. Le travail de l’Institut Nobel Norvégien contribue à l’esprit du Prix Nobel de la Paix et à l’avancement de la paix et de la sécurité internationales.

Le Forum du Prix Nobel de la Paix à Oslo

Le Forum du Prix Nobel de la Paix à Oslo – qui a lieu le lendemain de la cérémonie de remise du Prix Nobel de la Paix – fournit une occasion unique de traiter et de faire avancer une action politique coordonnée sur les problèmes internationaux de paix et de sécurité les plus urgents de notre époque.

Le 11 décembre, le Forum du Prix Nobel de la Paix d’Oslo organise une discussion de haut niveau de deux heures, retransmise internationalement. Plus de 500 dirigeants se rassemblent dans le magnifique grand amphithéâtre historique de l’Université d’Oslo, décoré d’étonnantes peintures d’Edvard Munch. Le Forum rassemble une constellation unique de lauréats du Prix Nobel de la Paix et d’autres dirigeants nominés; des représentants de gouvernements et d’organisations internationales; des universitaires; des dirigeants de la société civile et des activistes, spécialement ceux qui construisent la paix dans des situations fragiles, de conflit et d’après-conflit; des acteurs du secteur des affaires et privé; des journalistes; et des jeunes du monde entier, entre autres des étudiants.

Le jour suivant, le Forum s’efforcera d’amener un groupe de délégués sélectionnés à engager une conversation significative, dans le but de faire progresser stratégiquement le travail sur le sujet de l’année, au cours d’une journée entière de congrès pour la paix.

Le Forum du Prix Nobel de la Paix 2017 à Oslo: “A Travers les Lignes de Division”

Le Forum du Prix Nobel de la Paix 2017 aura lieu le 11 décembre 2017, avec pour thème “A Travers les Lignes de Division”.

En 1992, le Prix Nobel de la Paix a été attribué à Rigoberta Manchu pour son “travail pour la justice sociale et la réconciliation ethnoculturelle fondée sur le respect des droits des peuples autochtones”. Comme le Comité Nobel Norvégien l’a souligné à l’époque, “Rigoberta Manchu se distingue comme symbole vivant de la paix et de la réconciliation, à travers les lignes de division ethniques, culturelles et sociales, dans son propre pays, sur le continent Américain, et dans le monde”.

Lors du 25ème Anniversaire du Prix Nobel de la Paix du Dr. Manchu, et du 10ème Anniversaire de l’adoption de la Déclaration des Nations Unies sur les Droits des Peuples Autochtones, le Forum du Prix Nobel de la Paix d’Oslo portera sur les droits des peuples autochtones dans le contexte de la justice sociale et de la protection de l’environnement et sur la nécessité de travailler pour la paix, le dialogue et la réconciliation pour contrer l’extrémisme violent.

Le discours liminaire du Dr. Manchu reviendra sur les 25 années écoulées depuis qu’elle a reçu le Prix Nobel de la Paix et présentera son point de vue sur le sujet traité. Nous estimons que son discours liminaire sera de 20 à 25 minutes, suivi par un débat de 60 minutes dirigé par un journaliste ou un hôte international éminent. La discussion sera centrée sur deux récents exemples de conflits intérieurs impliquant des peuples autochtones, à propos des ressources énergétiques et environnementales. Plus spécifiquement, les orateurs discuteront et comparerons le conflit de Standing Rock, qui a conduit à des conditions de zone de guerre à l’intérieur des Etats-Unis de septembre 2016 à février 2017, et un conflit un peu comparable entre la population autochtone Sami de la partie arctique de la Norvège et l’Etat Norvégien. La Tribu Dakota et le peuple Sami seront représentés au panel. Le Forum aura lieu dans le Grand Amphithéâtre de l’Université d’Oslo, une salle splendide décorées de peintures originales d’Edvard Munch. Nous pensons que jusqu’à 500 personnes d’origines diverses y assisteront. Le Forum sera diffusé en direct par NRK, le principal réseau norvégien de radio et de télévision, et peut-être par une autre grande chaine d’information internationale. Le Forum sera enregistré en direct par Nobel Media, l’unité digitale globale de la Fondation Nobel, et mis à la disposition du monde entier sur YouTube. Nous nous attendons aussi à une large couverture médiatique, par les médias internationaux présents à Oslo pour la Cérémonie de Remise du Prix Nobel de la Paix le 10 décembre.

Le jour suivant, le Forum s’efforcera d’engager un groupe de délégués sélectionnés dans une conversation significative, qui se déroulera sous la règle de Chatham House, dans le but stratégique de faire progresser le travail sur le sujet sélectionné cette année, au cours d’un congrès de la paix d’une demi-journée.

 

Voir aussi (en anglais):

Obama a reçu le Prix Nobel de la Paix alors qu’il menait la guerre d’Afghanistan https://www.seattletimes.com/nation-world/despite-nobel-peace-prize-obama-has-had-2-full-terms-of-war/

 

Au moins 20 agents armés du Service des Forêts des Etats-Unis ont attaqué une cérémonie conduite par des Anciens Autochtones sur les Pics San Francisco, ce vendredi 6 juillet, vers minuit (heure française, 15h là-bas). Voir article précédent

Photos de Libby Williams:

 

Source: http://www.indigenousaction.org/armed-forest-service-agents-desecrate-sacred-fire-at-peaks-ceremony/

 

Vidéo: Témoignage de Klee Benally et chanson inspirée par l’incident:

 

Publié par Indigenous Action et Censored News (Original article in English)

 

Vidéo: Témoignage de Klee Benally et chanson inspirée par l’incident:

 

Vendredi 6 juillet 2012

Par Brett Ramey

*Déclaration des Anciens Autochtones et des Hommes et Femmes Médecine ci-joint

Traduction Christine Prat

 

FLAGSTAFF, Arizona – Des officiels du Service des Forêts des Etats-Unis ont menacé des leaders spirituels Indigènes, des Hommes et Femmes Médecine et des Anciens de suites judiciaires s’ils entretenaient le Feu Sacré au cours d’une cérémonie sur les Pics Sacrés San Francisco.

Bien qu’un ordre de fermeture pour permettre le Rassemblement Culturel Traditionnel ait d’abord été accordé par le Superviseur de la Forêt de Coconino par M. Earl Stewart, celui-ci a apparemment changé d’avis et émis une menace le 4 juillet 2012, alors que la cérémonie devant durer 4 jours commençait.

Lorsqu’ils furent confronté aux officiels du Service des Forêts, des membres du Conseil Indigène des Anciens et des Hommes et Femmes Médecine, qui accueille le Rassemblement Culturel Traditionnel, ont invité les officiels du Service des Forêts à se réunir avec les Anciens afin de résoudre les problèmes posés au Service des Forêts par le Feu cérémoniel. Le Superviseur de la Forêt de Coconino Stewart a signifié dans une lettre datée du 5 juillet 2012 que « ne pas se soumettre à sa décision entraînerait des citations à comparaître, pour avoir fait du feu pendant une période de restrictions et/ou pour avoir campé sur un site fermé sans permis d’utilisation spécial ».

Les Anciens et les Hommes et Femmes Médecine s’étaient employés à informer les responsables de la Forêt Nationale de Coconino de cette cérémonie depuis décembre 2011 et avaient à nouveau rencontré le service des Relations Tribales de Coconino le 27 février et le 21 juin 2012 pour répondre à d’éventuelles questions et s’assurer que le Service des Forêts était pleinement informé des activités du Conseil.

Le 17 mai 2012, le Service des Forêts a été informé que le Feu Sacré occupait une place centrale dans le Rassemblement Culturel Traditionnel.

Le Conseil des Anciens et Hommes et Femmes Médecine Indigènes demandent du soutien pour faire face à cette grave interruption et violation du Rassemblement Culturel Traditionnel. Ils vous prient de téléphoner ou d’envoyer des mails aux officiels du Service des Forêts et de leur demander instamment de ne pas attaquer ou profaner le Feu Sacré :

M. Earl Stewart Coconino Forest Supervisor
Tél. : (001 928) 527 36 00
Email : estewart@fs.fed.us

Corbin Newman Regional Forester
U.S. Forest Service, Southwest Region
333 Broadway SE Albuquerque, NM
87102
Email: cnewman02@fs.fed.us

Janie Hipp Senior Adviser for Tribal Affairs USDA
Email: janie.hipp@osec.usda.gov

Demandez au Président Obama de tenir la promesse de sa campagne de 2008 de soutenir « les protections légales pour les sites sacrés et les traditions culturelles, y compris les lieux abritant des sépultures ancestrales et des églises ».

Président Obama :
Commentaires téléphoniques : (001 202) 456 11 11
Commentaires en ligne : http://www.whitehouse.gov/contact/submit-questions-and-comments

 

###

 

Déclaration officielle des Anciens et Hommes et Femmes Médecine Autochtones

6 juillet 2012

« Le Créateur a donné au Peuple des Nations Autochtones et Aborigènes des Lois à suivre et des responsabilités concernant le devoir de prendre soin de toute la Création. Ces instructions ont été transmises de génération en génération depuis l’origine de la Création. La Loi est que personne n’est au-dessus de la Loi du Créateur, vous faites partie de la Création, donc si vous brisez la Loi, vous vous détruisez vous-même.

Nous parlons au nom de toute la Création : ceux à quatre pattes/ceux qui nagent/ceux qui rampent/ceux qui volent/ceux qui font leur terrier dans la terre/les Nations des plantes et des arbres. Ce système de vie unique inclut les quatre éléments, le feu, l’eau, la terre et l’air, l’environnement vivant de ‘Notre Mère la Terre’.

Le Sacré de la Loi du Créateur a été brisé. L’équilibre de la vie a été rompu. Vous venez à la vie en tant qu’être sacré. Si vous malmenez le caractère sacré de votre vie, cela a des conséquences pour toute la Création. L’avenir de la vie est actuellement menacé.

 Nous avons atteint le croisement des voies possibles. En tant que Peuple Autochtone et Aborigène, nous vous demandons de collaborer avec nous pour sauver le futur de toute la Création. »

Le Feu Cérémoniel Saint et Sacré nous unit en tant que Nations Aborigènes Autochtones des Peuples sur notre Montagne Sacrée menacée (les San Francisco Peaks) du 4 au 7 juillet 2012.

Le Feu Cérémoniel Saint et Sacré renouvelle notre connection avec toute la Création, il porte nos prières et représente toute vie. Quand il s’agit concerne notre cérémonie ou le feu cérémoniel, il est impératif que le Service des Forêts reconnaisse que les Peuples Autochtones sont la seule autorité sur notre culture et notre mode de vie et que toutes les décisions prises sans notre consentement libre, préalable et informé sont contraires à la Déclaration des Droits des Peuples Autochtones des Nation Unies.

Il y a parmi nous une situation de grande urgence à ce que le vent, l’eau et le feu montrent leur pouvoir à cause du déséquilibre causé par un excès d’intervention humaine. Quand ces incendies brûlent à travers tout l’Ouest et partout dans le monde, ils désorganisent et détruisent non seulement l’habitat des êtres à deux jambes mais aussi beaucoup de vies et d’habitats des Nations des animaux, des plantes et des arbres.

Après avoir passé beaucoup de temps à instruire le Service des Forêts sur l’importance de notre rôle en tant que Gardiens de ce Territoire, nous éprouvons une grande tristesse pour le Service des Forêts qui n’a pas donné le choix au Conseil des Anciens et Hommes et Femmes Médecine Indigènes. Le choix de violer nos propres protocoles culturels ou de faire face à des poursuites judiciaires n’est pas compatible avec la création d’une relation de travail efficace avec les Peuples Autochtones. Le Feu Saint et Sacré continuera. Nous refusons de prendre part à cette atrocité ; c’est au Service des Forêts de décider s’il dérangera ces prières. Nous n’aurons aucune part dans cet acte ! Nos prières ont pour but de protéger la sainteté de la Montagne Sacrée menacée, et cela inclut d’obtenir le pardon pour ceux qui continuent à profaner la vie. Nous sommes des gens spirituels et nous maintenons la paix par nos cérémonies.

Nous sommes unis sous la Loi du Créateur. Nous appartenons à diverses Nations Autochtones et sommes reliés spirituellement. Nous avons été placés sur nos terres comme Nations Aborigènes Indigènes des Peuples avec des instructions sacrées et des responsabilités qui nous ont été attribuées par le Créateur pour suivre les Lois du Créateur. Les administrations fédérales emploient des termes tels que fédéralement reconnu et fédéralement non-reconnu. Nous voyons cela comme votre manière de diviser les Peuples Autochtones. Nous sommes unis sous la Loi du Créateur, comme Nations Autochtones Unies, pour protéger et étendre la Vie pour toutes les générations futures.

 

REPRESENTANTS DU CONSEIL

Chef Arvol Looking Horse
19ème Génération de Gardien de la Pipe Sacrée du Bison Blanc
Leader Spirituel
Nations Lakota, Dakota et Nakota

Bobby C.Billie
Chef de Clan et Leader Spirituel du Conseil d’Origine Miccosukee
Nation du Peuple Autochtone Seminole