LE NOMBRE DE CAS DE COVID-19 S’ACCROIT, DES TESTS RAPIDES SERONT BIENTÔT DISPONIBLES

28 mai 2020: 5044 cas, 167 décès. En pourcentage de la population, la Nation Navajo arrive juste derrière New-York et le New-Jersey. Mais les Autochtones ne sont pas inclus dans les statistiques des Etats-Unis, ils sont classés comme “autres”!

Par le Président Jonathan Nez et le Vice-président Myron Lizer
Publié par Censored News
12 avril 2020
Traduction Christine Prat

Cet article est fondé sur les déclarations des Président et Vice-président de la Nation Navajo. Certains points ne font pas l’unanimité. Il est publié à titre informatif. Voir critiques dans l’article suivant. La photo ci-dessus a été prise à Window Rock, siège du gouvernement Navajo.

WINDOW ROCK, Arizona – Le nombre total de tests positifs au COVID-19 a atteint 698 dans la Nation Navajo, samedi 11 avril – 101 cas de plus que vendredi, selon le Service de Santé Navajo et le Service de Santé Indien pour le Secteur Navajo, en coordination avec le Centre d’Epidémiologie Navajo. Le rapport indique aussi un total de 2760 résultats négatifs de tests jusqu’à samedi. Il y a maintenant 24 décès confirmés, liés au COVID-19.

Il y avait donc 698 samedi, répartis dans les comtés suivants :

  • Navajo County, AZ : 252
  • Apache County, AZ : 79
  • Coconino County, AZ : 150
  • McKinley County, NM : 92
  • San Juan County, NM : 97
  • Cibola County, NM : 11
  • San Juan County, UT : 11
  • Socorro County, NM : 6

Le Président de la Nation Navajo Jonathan Nez et le Vice-président Myron Lizer, ont aussi été informés que les tests rapides Abbot ID seront disponibles dans les centres médicaux Navajo et les centres de soins opérés par la Tribu, dans les jours qui viennent. Cela permettra d’obtenir les résultats de tests en quelques minutes. Actuellement, il faut attendre en moyenne de 2 à 4 jours pour avoir les résultats.

« Des résultats de tests plus rapides résulteront en un nombre encore plus élevé de cas positifs, mais aideront à identifier ceux qui ont le virus et commencer à les traiter beaucoup plus vite. Nous devons faire mieux. Si nous restons tous chez nous ce weekend, la propagation diminuera. Pour ceux qui célèbrent Pâques ce dimanche, nous leur demandons instamment de suivre les services offerts sur Internet, la télévision, la radio et autres moyens sûrs de communication. A nos personnels soignants et à ceux de première ligne : je vous remercie du fond du cœur pour tout ce que vous faites pour aider nos concitoyens. Nous savons que ce n’est pas facile, mais nous sommes avec vous et nous prions pour vous tous les jours » dit le Président Nez, qui a aussi remercié tous ceux qui respectent le couvre-feu et suivent les recommandations des professionnels de la santé.

Le weekend du 10 au 13 avril a été déclaré « Weekend de Prière Familiale de la Nation Navajo », pour respecter les fêtes de Pâques et encourager les familles à prier ensemble pour les malades, les familles qui ont perdu des proches du COVID-19, ceux de première ligne, et beaucoup d’autres.

« Il y a toujours une lumière d’espoir dans tous les défis auxquels notre peuple Navajo a dû faire face depuis toujours, et ceci n’est pas différent. Oui, les nombres s’accroissent, mais beaucoup de gens ont aussi été testés négatifs et beaucoup guérissent. Nous vaincrons le COVID-19 ensemble, mais ça ira plus vite si nous restons chez nous le plus possible », dit le Vice-président Lizer.

Le couvre-feu de 57 heures décrété par la Nation Navajo a pris effet le vendredi 10 à 18h et se poursuit jusqu’au lundi 13, à 5h du matin, à l’exception des employés essentiels qui doivent avoir un papier de leur employeur. La police Navajo devait appliquer le couvre-feu strictement en dressant des procès-verbaux qui peuvent entrainer une amende jusqu’à 1000 dollars et/ou 30 jours de prison.

 

LE GOUVERNEMENT DE LA NATION NAVAJO USURPE PAR DES ENTITES PRIVEES

 

Par Diné CARE (Diné Citizens Against Ruining Our Environment)

See original article in English on Censored News

Lundi 12 avril 2012

Traduction Christine Prat

 

DILKON, Arizona (Navajo Nation) – Les Citoyens Diné Contre la Ruine de Notre Environnement, une organisation Navajo, condamne fermement les activités récentes du Président de la Nation Navajo Ben Shelly et met ses compétences en question. Ou bien Shelly est complice, ou bien il s’est endormi au volant, tandis que notre gouvernement et nos ressources naturelles sont abandonnés à des intérêts privés. Notre Président travaille fébrilement pour satisfaire les compagnies d’énergie à chaque occasion.

14/2/2012 – Shelly fait l’éloge de Kyl/McCain quand la loi SB2109 est proposée.

5/4/2012 – Shelly est convoqué par Kyl et McCain à un meeting à Tuba City fermé au public.

Shelly devient un laquais, à qui Pollack, l’avocat pour l’Eau de la Nation Navajo, dit ce qu’il doit dire et faire, et qui déclare au public Navajo à Tuba City que SB2109 n’a pas encore été proposée, puis dans un même souffle, dit à ce public que ce sont les avocats qui sont responsables de l’accord de « règlement pour l’eau ».

Notre Président Ben Shelly a été si bien préparé par l’Avocat pour l’Eau Pollack, les Sénateurs Kyl et McCain que lui aussi « parle avec une langue fourchue » ; essayant de nous convaincre qu’il parle pour son peuple. Il nous a dit au rassemblement de Tuba City qui nous pourrions exprimer nos inquiétudes et nos objections aux neuf Forums sur les Droits sur l’Eau qu’il a programmés. Alors pourquoi a-t-il loué les services d’une firme spécialisée dans l’organisation de pressions pour aider les Sénateurs Kyl et McCain à faire passer S.2109 et H.R. 4067 ?

Nous savons tous que les forums publiques sont une des nombreuses stratégies mises au point par M. Pollack afin que M. Shelly puisse dire que les communautés Navajo ont été écoutées.

7/4/2012 – A la réunion du Conseil de l’Agence de Chinle, le public venu poser des questions et qui comprend ce qui est en jeu, a passé une résolution contre la loi sur l’eau, malgré les objections d’un Shelly dérouté.

. Nous demandons combien d’argent a été payé pour faire pression contre nos intérêts.

. Nos Délégués au Conseil n’ont même pas été consultés pour louer les services de ces groupes de pression pour travailler contre les intérêts de notre peuple.

. Qu’est-il advenu de sa promesse d’écouter d’abord ses administrés ?

Nous savons que les Sénateurs Kyl et McCain sont des ennemis de notre peuple, mais qui se serait douté que notre propre Président nous trahirait aussi ! Le Président Shelly ne travaille plus dans l’intérêt supérieur de la Nation Navajo et doit être remis au pas.

Anna M. Frazier (928) 401-0382 E-mail: frazierannm@gmail.com
Lori Goodman (970)759-1908 E-mail:kiyaani@frontier.net

 

Voir aussi : http://www.chrisp.lautre.net/wpblog/?p=719