ILPDC
Publié sur Censored News
Le 4 février 2019
Traduction Christine Prat

 

 

Du Comité International de Défense de Leonard Peltier

 

Salutations, Amis, Famille et Soutiens,

Le Conseil d’Administration du Bureau National vous demande d’envoyer des emails aux officiels du Bureau des Prisons indiqués ci-dessous, leur demandant de remettre le compagnon de cellule de M. Leonard Peltier 89637-132 dans sa propre cellule pour les raisons suivantes:

COA/ publicinformation@bop.gov
SERO/ ExecAssistant@bop.gov
Jcdinicola@bop.gov

Salutations:

C’est avec une angoisse intense que j’ai appris que Leonard Peltier 89637-132 s’était vu imposer un compagnon de cellule. C’est extrêmement inhabituel, vu que Leonard a eu une cellule individuelle depuis très longtemps, ce qui rend ce changement soudain suspect. Il y a eu beaucoup de cas regrettables d’actions négatives pour Leonard de la part de compagnons de cellule. A l’époque où il avait un compagnon de cellule à l’USP de Lewisburg, il a subi une mesure disciplinaire, impliquant son transfert à l’USP de Coleman, pour une affaire de contrebande avec laquelle il n’avait rien à voir, et il craint que ça puisse se reproduire.

Ce comportement du Bureau des Prisons contre M. Peltier est semblable à celui de l’époque où le Bureau avait utilisé un autre prisonnier Autochtone, Standing Deer, dans un complot pour assassiner M. Peltier. Je suis contre ces actions de la part du Bureau des Prisons qui sont une façon de saboter la demande de transfert au FCI d’Oxford, Wisconsin, de M. Peltier.

Je vous demande de remettre le compagnon de cellule de M. Peltier dans une autre, afin d’assurer la sécurité de M. Peltier.

Cordialement

 

Texte original en anglais à recopier dans vos mails aux adresses ci-dessus:

Greetings:

It is with incredible concern that I learned that Leonard Peltier 89637-132 was assigned a cellmate. This is highly unusual as Leonard has had a single cell for a considerable amount of time, making this sudden assignment suspect. There has been an unfortunate history with Leonard being negatively impacted by the actions of cellmates. The time he had a cellmate in USP Lewisburg, he received disciplinary action including a transfer to USP Coleman, for contraband Leonard had nothing to do with and he is concerned this could happen again.

This pattern of the BOP against Mr. Peltier is similar to the time that the BOP used another Native prisoner, Standing Deer, in a plot to assassinate M. Peltier. I am against these actions on the part of the BOP which are a way to undermine Mr. Peltier’s transfer request to be moved to FCI Oxford, WI.

I am asking that you reassign Mr. Peltier’s cellmate to another location, to ensure Leonard Peltier’s safety.

Sincerely

 

 

DECLARATIONS DE LEONARD PELTIER ET DU ILPDC, NOVEMBRE 2018

Publiées sur Censored News
20 novembre 2018
Traduction Christine Prat

 

 

Chers Amis et Parents,

Ça a été mouvementé, ici au Bureau National, et je vous envoie les dernières informations sur nos besoins d’aide financière. Nous avons besoin d’aide pour payer les coûts légaux de Leonard, pour son transfert et pour son affaire relevant du Premier Amendement, dans l’état de Washington. Nous estimons que nous aurons besoin de collecter 5000 dollars avant la fin de 2018. Pour ceux de ses soutiens qui ont besoin d’une déduction fiscale, nous sommes une organisation selon l’article 501c3 et nous serons heureux de vous envoyer une déclaration pour l’année fiscale 2018.

Leonard a demandé à être transféré de USP Coleman, en Floride, à FCI Oxford, Wisconsin. Ce transfert permettrait à Leonard d’être dans l’établissement fédéral le plus proche de sa famille. Ce serait à 7-8 heures de voiture au lieu des 24 heures pour aller voir Leonard à Coleman, Floride. Il a reçu un bulletin de bonne santé du docteur qui l’a opéré du cœur en septembre dernier, et il a terminé son programme à Coleman, ce qui le rend éligible pour ce transfert. Cependant, les autorités de la prison disent qu’il a un empêchement médical et ne peut être transféré pour le moment. Leonard veut faire appel auprès du système juridique de la prison. S’ils rejettent sa demande de transfert, nous irons au tribunal fédéral pour demander le transfert et nous demanderons votre soutien pour adresser des lettres dans un futur proche!

L’affaire selon le Premier Amendement, avec l’avocat Lawrence Hildes, de Bellingham, Washington {PELTIER V. SACKS, 17-5209 RBL, USDC FOR THE WESTERN DISTRICT OF WASHINGTON}, suit son cours. Un petit résumé de l’avocat Hildes: “Après avoir passé les preuves et les arguments en revue, un Juge Fédéral conservateur de Tacoma, a nullifié la Motion de rejet de l’Etat, soutenant que, à moins que l’art soit propriété du gouvernement, le droit de contrôler son message appartient à l’artiste, qu’il est anticonstitutionnel de censurer des œuvres d’art ou toute autre forme d’expression au prétexte que l’artiste/auteur est controversé, – en fait, c’est là que la protection du  Premier Amendement s’exerce le plus -, et que la publicité pour l’exposition ayant été publique, tout comme la participation de Leonard, et que le public ait été encouragé à assister à l’exposition et ses programmes de conférences ou culturels, et que, de ce fait, il s’agissait d’un forum publique avec la protection complète pour Leonard.” Nous attendons une date pour le jugement au début de l’année prochaine, et l’avocat Hildes a l’intention d’emmener Leonard à Tacoma pour le jugement. Nous vous verrons tous là-bas!

Un autre point positif est que le frère de l’AIM de Leonard, Edgar Bear Runner de Pine Ridge, lui rendra visite le premier weekend de décembre et sera de retour à Pine Ridge pour le serment de son petit-fils Julian Bear Runner, comme Président Tribal de la Nation Sioux Lakota Oglala.

Pour finir, ci-joint la déclaration de Leonard à tous ses amis, sa famille et ses soutiens pour la Journée Nationale de Deuil du 22 novembre 2018 [le même jour que ‘Thanksgiving’, et contre ‘Thanksgiving’ – Ch. P].

Merci de votre soutien à nos efforts pour LIBERER Leonard Peltier.

Paulette, Bureau National

 

 

Déclaration d’Amour et de Respect de votre frère, Leonard Peltier

Mes salutations à mes Sœurs, Frères, Anciens, Amis et Soutiens.

Et bien, ici, malheureusement, c’est encore une année de plus, et je vous écris toujours d’une cellule de prisonnier. Je souffre encore de mes maladies sans savoir si j’aurai jamais les traitements nécessaires. MAIS je suis en vie et respire encore, toujours espérant, souhaitant, priant, non seulement pour mes souffrances, mais pour toutes les Nations Autochtones et les Gens du monde entier qui se préoccupent avec des sentiments positifs de ce qui arrive à Notre Mère la Terre et contre les crimes commis par Wasi’chu à cause de sa rapacité pour SES ressources naturelles.

Il ne semble pas que des changements pour le bien et la sécurité de Notre Mère la Terre se produiront bientôt. Mais les Gens qui ont bon cœur se battent, et quelquefois, des Gens de bien gagnent des batailles contre ce mal, et pour réaliser LES Changements, les réseaux de sécurité, dont nous avons besoin pour nos petits-enfants et arrière-petits-enfants, afin qu’ils puissent vivre des vies heureuses et réussies, ou au moins des vies décentes, que la plupart des pauvres et non-privilégiés de ma génération n’auront jamais connu dans leurs courtes vies.

Alors, je me rassied et regarde le monde, et je me demande si je reverrai jamais le monde extérieur, libéré de cette cellule? A 74 ans, ça ne se présente pas très bien. MAIS je garde mes espoirs et prie aussi fort que je peux pour que ça arrive. Sinon, quand ils m’enterreront, je veux être étendu face contre terre, avec une note épinglée sur mon cul, avec en majuscules et en gras, “EMBRASSE MON CUL!!”… juste au cas où quelqu’un voudrait étudier mes os dans de nombreuses années 🙂 !!

Pour parler d’un sujet plus agréable, une de mes petites-filles, Ashley, est à l’Université d’Arizona, à Flagstaff, et veut devenir Femme Médecine! C’est merveilleux n’est-ce pas? Ma chère petite, Docteur! Wow! Qu’est-ce que je suis fier! Vous ne pouvez pas vous imaginer! J’aurais besoin d’un peu d’aide maintenant et aussi pour elle; ne m’envoyez rien, envoyez-le au ILPDC en marquant ‘pour elle SEULEMENT’! Elle a entrepris un long voyage, donc elle aura besoin d’aide de temps en temps. Un jour, si elle continue ses études de médecine, je sais que les choses peuvent changer au cours du temps, mais si elle réussit, elle apportera une aide énorme aux hôpitaux des Nations Autochtones.

Mon ami Harvey Arden s’est éteint hier samedi 17 novembre 2018, à 17h20. C’était un homme très bon et très gentil, qui aimait les Autochtones, les pauvres, et les malades. Il nous manquera à tous. J’espère qu’il fait un bon voyage vers le Monde de l’Esprit, et j’espère que nos Parents seront là-bas pour l’accueillir à bras ouverts; ça lui ferait beaucoup plaisir. A bientôt, mon Kola.

Politiquement, nous gagnons enfin des points au Congrès: deux remarquables dames Autochtones ont réussi à entrer à la Chambre des Représentants! Il s’agit de Sharice Davids, de Ho Chunk dans le Wisconsin, pour le Kansas et de Deb Haaland, Pueblo Laguna, pour le Nouveau-Mexique. A Pine Ridge, MON neveu Julian Bear Runner a réussi à devenir Président de la grande Nation Lakota! J’entend dire que de plus en plus d’états suppriment la Journée de Christophe Colomb! Bon dieu, nous pourrions même gagner la Guerre pour la Survie. 🙂

Mes dernières pensées pour ce jour, que nous les Autochtones appelons Journée de Deuil, vont aux familles de mes Sœurs et Frères de sang et de l’AIM qui sont maintenant dans le Monde de l’Esprit, et je leur dis Lila Pilamaya, merci pour votre amour et votre travail pour LE Peuple.

Mes pensées sont aussi avec les jeunes, comme les Protecteurs de l’Eau, et tous les gens, jeunes ou vieux, qui s’efforcent de protéger Notre Mère la Terre. J’espère qu’un jour dans un futur proche, je serai avec vous, participerai à cette marche, et me joindrai à vous pour cette fête préparée par les Autochtones et de merveilleux soutiens qui se sont rejoints aujourd’hui pour honorer nos Ancêtres.

Dans l’Esprit de Crazy Horse

Doksha

Leonard Peltier

 

 

ILPDC, 15 août 2017

Nos salutations, Amis, Famille et Camarades,

Une bonne nouvelle sur le front médical: Leonard a sa chaise roulante et a plus de mobilité pour aller à diverses activités, comme le cours d’informatique et la salle d’art. Il veut remercier son avocat et son Comité pour leur aide à obtenir la chaise, mais Leonard sait que la vraie bataille sera d’obtenir une nouvelle hanche, afin de ne plus souffrir ni d’avoir besoin de chaise roulante.

Nous avons aussi reçu un superbe don pour le fond légal, et les amis qui l’ont envoyé sont prêts à ajouter les fonds nécessaires jusqu’à 5000 dollars, ce qui sera une aide énorme pour la nouvelle recherche et le but que l’avocat de Leonard veut fixer. Donc, il n’y a pas de montant trop faible pour faire l’appoint. Si vous utilisez PayPal, indiquez simplement le Fond Légal, et nous vous ferons savoir comment ça se déroule dans la prochaine lettre.

J’espère que vous avez tous vu la pub pour le concert qui aura lieu à Tulsa, Oklahoma, le 6 novembre. Vous pouvez voir les détails du concert sur www.doksha.com . Ce sera magnifique de voir ces merveilleux musiciens jouer pour nous aider à lever des fonds et faire prendre conscience de la lutte de Leonard.

Pour tous les soutiens qui ont demandé le t-shirt rouge de Leonard, nous les aurons le 22 août. Si vous avez une commande en attente, elle sera honorée en premier. Ça veut dire que nous l’avons dans toutes les tailles de S à 5X. Je surveillerai votre commande.

Ne voulant pas oublier les amateurs d’art, Kari Ann fait une vente spéciale du tableau Horse Doctor. S.v.p. envoyez un email pour toute question à info@peltierart.com .

Notre Respect et nos Remerciements,

Paulette et Kari Ann

 

MESSAGE DE LEONARD (sur le site www.doksha.com)

Mes salutations, amis, soutiens et personnes concernées par les injustices.

Une amie proche, Connie Nelson, a collaboré avec le vétéran de l’industrie de la musique Johnny Buschardt et l’ILPDC pour lever des fonds afin de payer une équipe de juristes pour me représenter dans diverses procédures légales que j’espère déposer pour obtenir le traitement médical dont j’ai un besoin urgent, et pour essayer de rentrer chez moi. Selon la loi, j’ai fait le temps que je devais faire, ainsi que le minimum requis par la loi quand j’ai été incarcéré – bien que je n’aie jamais commis le crime.

Nous vous demandons de nous aider en participant à un grand concert à Tulsa, Oklahoma. La date sera le 6 novembre et l’affiche est extraordinaire. Nous espérons que vous pourrez nous y rejoindre.

Je sais que je serai plus que reconnaissant, et les Autochtones le seront aussi, vu qu’ils sont prêts à tout essayer pour me faire rentrer chez nous.

Merci, dans l’Esprit de Crazy Horse.

Doksha!

Leonard Peltier

 

Liste des artistes devant participer au concert: http://www.doksha.com/artists

 

 

Par Lisa Zahner Reingold
Pour Oglala Commemoration, sur Facebook
18 janvier 2017
Publié sur Censored News
Traduction Christine Prat

 

Frères, sœurs, amis et soutiens :

Nos cœurs sont lourds aujourd’hui. Le Président Obama a rejeté la demande de Leonard de commuer sa peine. Son nom est inscrit sur la liste du 18 janvier des demandes rejetées par Obama, publiée par le Bureau des Grâces. L’avocat de Leonard, Martin Garbus, a également été informé. (Voir la lettre qui lui a été adressée ci-dessous).

Aujourd’hui, Leonard a dit dans un email, « Si je n’ [obtiens pas] la grâce, après que nous ayons été enfermés pour la journée, je pleurerai un bon coup, puis je me reprendrai en main et me préparerai pour une autre série de batailles, jusqu’à je ne puisse plus combattre. Donc, ne vous inquiétez pas. Je peux faire face à n’importe quoi, après plus de 40 ans. »

C’est tout de même un coup très dur à supporter. Et ne vous trompez pas – Leonard a reçu les coups les plus durs de tous. Mais ne nous désolons pas trop longtemps. Plutôt, avançons. Canalisez votre chagrin et votre colère de façon positive. Souvenez-vous que Leonard a toujours besoin de votre aide. Il a besoin des soins médicaux de qualité, entre autres. Nous continuerons à travailler à la libération de Leonard, mais ces autres actions pourraient aider à rendre sa vie plus supportable jusqu’à ce que sa liberté soit obtenue.

Maintenant, je vous presse d’écrire à Leonard et d’aider à maintenir son moral. Dites lui que vous n’abandonnerez pas, que vous l’accompagnerez jusqu’au bout du chemin.

Envoyez des cartes et des lettres à:

Leonard Peltier #89637-132
USP Coleman I
PO Box 1033
Coleman, FL 33521

Merci pour vos efforts et votre détermination. Notre bénédiction à vous tous.
Continuez à suivre.

Solidarité

 

Traduction de la lettre officielle du Ministère de la Justice (voir l’original en anglais dans l’article précédent)

U.S. Department of Justice
Office of the Pardon Attorney
Washington, D.C. 20530

18 janvier 2017
A: Me. Martin Garbus
Avocat
3 Park Avenue
New York, NY 10016-5902

Re: M. Leonard Peltier
Affaire No. C179410

Cher Me. Martin Garbus:

La demande de commuer la peine de votre client, M. Leonard Peltier, a été soigneusement examinée par ce Service et par la Maison Blanche, qui sont arrivés à la décision qu’une action favorable n’était pas garantie. La demande de votre client a, de ce fait, été rejetée par le Président, le 18 janvier 2017. Nous vous prions d’informer votre client en conséquence.

Selon la Constitution, il n’y a pas d’appel possible de cette décision. En raison d’une pratique bien établie, nous ne révélons pas les motifs de la décision dans une affaire de grâce. De plus, toutes communications sur les délibérations concernant les prises de décisions par le service et par la présidence sont confidentielles et ne sont pas disponibles selon la loi existante interprétant la Loi sur la Liberté d’Information et la Loi sur [le respect des données] Privées. Votre client pourra faire une nouvelle demande pour que sa peine soit commuée, un an après la date à laquelle le Président a rejeté la demande actuelle.

Salutations,

Office of the Pardon Attorney

 

 

Mercredi 18 janvier 2017, nous avons été atterrés d’apprendre que Barak Obama avait rejeté la demande de grâce de Leonard Peltier. Vu son état de santé, ça équivaut à une condamnation à mort, peine à laquelle Leonard n’a jamais été condamné. Lorsque l’interview ci-dessous a eu lieu, l’avocat de Leonard ne savait pas encore que la demande était officiellement rejetée, seulement que le nom de Leonard Peltier ne figurait pas sur la liste des prisonniers graciés. L’atroce confirmation est venue un peu plus tard.

 

Interview de l’avocat de Leonard Martin Garbus par Amy Goodman pour Democracy NOW!

 

Barak Obama a gracié 207 prisonniers, et deux prisonniers ‘politiques’: Chelsea Manning et Oscar Lopez-Rivera. Selon certains commentateurs, Chelsea Manning a bénéficié du fait qu’elle avait plaidé ‘coupable’ (aux Etats-Unis, les gens qui plaident coupable d’emblée obtiennent souvent une peine beaucoup plus légère que ceux qui clament leur innocence mais sont condamnés), et a ‘regretté’ ses actes devant le tribunal. Oscar Lopez-Rivera, qui a 74 ans et a passé la plus grande partie de sa vie en prison, avait été arrêté et condamné en tant que membre d’un mouvement pour l’indépendance de Porto Rico, qui avait commis des actions violentes au début de son existence et avait été considéré comme ‘terroriste’, Oscar Lopez-Rivera avait été condamné comme membre du mouvement, sans être accusé de crime personnel. C’est évidemment la même situation que celle de Leonard Peltier, qui a été condamné pour le meurtre de deux agents du FBI, mais dont il a été prouvé par la suite qu’il ne pouvait pas être le tireur. Cependant, les autorités ont refusé de réviser son procès sous prétexte que si ce n’était pas lui, il était complice, si ce n’était pas lui c’était donc son frère, au moins quelqu’un des siens. Mais le procès de Leonard n’ayant jamais été révisé, il est toujours condamné pour deux meurtres d’agents du FBI, même si tout le monde sait qu’il n’était pas le tireur.

Martin Garbus rappelle aussi que, grâce à son passage sur Democracy NOW! un procureur et un ancien agent du FBI se sont décidés, après 40 ans, a écrire toute la vérité et demander la grâce de Leonard, dans deux lettres à Obama.

Et mardi 17, une lettre du Vatican demandant la grâce de Leonard est parvenue à la Maison Blanche.

Obama termine donc sa carrière lamentablement.

 

Christine Prat

 

Lettre officielle du Ministère de la Justice des Etats-Unis signifiant le refus de grâce (capture d’écran):

 

 

 

JEAN ROACH, LAKOTA: LES PROTECTEURS DE L’EAU DEMANDENT LA GRACE DE LEONARD PELTIER

Publié sur Censored News
Le 9 janvier 2017
Traduction Christine Prat

Chers Protecteurs de l’Eau, Parents et Amis,

Permettez-moi de me présenter, je m’appelle Jean Roach, Lakota Mniconjou de la Tribu Sioux de Cheyenne River. Je suis membre du conseil d’administration du Comité International de Défense-Offense de Leonard Peltier (ILPDOC). Je suis aussi une survivante de l’ « Echange de tirs à Oglala en 1975 ». Je me suis présentée à de nombreux représentants qui sont allés à Standing Rock pour soutenir notre combat contre le Pipeline Dakota Access (DAPL).

Il y a beaucoup de Supporters de Leonard Peltier à Standing Rock, au camp appelé Oceti Sakowin. Nous soutenons Leonard Peltier en tant que « Prisonnier Politique », ainsi que sa demande de Grâce Présidentielle, de Justice et de Liberté.

Nous demandons à tous les Protecteurs de l’Eau et leurs alliés de soutenir le COMBAT contre l’oléoduc Dakota Access (DAPL), d’envoyer des résolutions tribales ou des lettres de soutien au Président Obama. Nous avons plusieurs résolutions et des lettres de soutien de la Tribu Sioux de Standing Rock, de la Tribu Sioux Oglala, de la Bande Chippewa de Turtle Mountain, de la Tribu de Spirit Lake, des Sioux Yankton, des Sioux de Crow Creek et de beaucoup d’autres, mais il est urgent d’en rassembler le plus possible!

De nombreux Protecteurs de l’Eau ont été témoins de la destruction de nos sites sacrés par DAPL. Vingt-six sites funéraires ancestraux et de nombreux autels ont été profanés par leurs bulldozers. Il y a de nombreuses effigies le long du Fleuve Missouri, mais une zone est dédiée aux GUERRIERS!! C’est cette zone qui est appelée « Pas de Guerriers Abandonnés ». Ce site sacré est celui où nous nous souvenons de Leonard Peltier et l’honorons. Il est emprisonné depuis plus de quarante ans comme « Prisonnier Politique » pour ses convictions en tant que guerrier protégeant Unci Maka (Notre Mère la Terre) de la destruction.

 

 

Depuis des générations, les Nations Oceti Sakowin (Conseil des Sept Feux) et leurs alliés ont été et sont encore attaqués par les colonisateurs, qui sont aussi bien les compagnies privées que les politiques gouvernementales. Par le passé, les Nations tribales ont combattu le Chemin de Fer, les compagnies Minières, le gouvernement fédéral des Etats-Unis et leurs représentants, pour la terre et les ressources naturelles qui nous avaient été promises par des Traités.

Aujourd’hui, nous continuons toujours la même bataille coloniale, mais maintenant c’est contre une entreprise à un milliard de dollars, DAPL, ses vigiles et les officiels des Etats-Unis qui continuent à violer ces traités pour voler la terre. Dans le cas de Leonard Peltier, il y a plusieurs violations des traités, parmi lesquelles la question de la juridiction et les transferts illégaux de territoires utilisés pour extraire de l’uranium. Comme « Prisonnier Politique », Leonard a subi un traitement inhumain en prison et on lui a dénié les soins médicaux de base. C’est pour ces raisons qu’Amnesty International l’a qualifié de Prisonnier Politique.

Le génocide de Nations a créé des actes criminels tels que s’en prendre à des gens ou des individus et les emprisonner sur la base de leurs vues politiques, et/ou par vengeance. Au cours du génocide permanent mené contre les Nations Autochtones, des Protecteurs de l’Eau ont été emprisonnés comme « Prisonniers Politiques », tout comme des représentants des médias, dans leur combat contre l’oléoduc. Plusieurs violations des droits humains et civils, et des traités ont été perpétrées contre eux! Le COMBAT est plus grand que l’oléoduc DAPL parce qu’il est associé à des générations d’attaques génocidaires contre le territoire et les ressources.

Comprendre le génocide et l’existence de prisonniers politiques comme Crazy Horse, Sitting Bull et Leonard Peltier, et leur combat pour la JUSTICE, demande d’y inclure le combat des années 1800 contre l’extraction d’or et le combat des années 1970 contre l’extraction d’uranium, toujours dans la région des Black Hills, en violation des deux Traités de Fort Laramie de 1851 et 1868. A la fin des années 1800, ils ont été ciblés pour leur participation à la Bataille de l’Herbe Grasse (Bataille de Little Big Horn) où le 7ème de Cavalerie a été éliminé. Beaucoup de guerriers ont souffert dans les prisons des Etats-Unis où ils étaient violemment battus et/ou assassinés.

Il y a des similitudes entre les Camps des Protecteurs et le Camp Oglala dans la manière dont ils ont été ciblés par des agresseurs qui utilisaient des stéréotypes et la désinformation pour justifier leurs pratiques illégales. DAPL a payé de nombreux agitateurs qui viennent dans les camps, causent des troubles et répandent des rumeurs. Il y en a un exemple dans les années 1970, quand le FBI dirigeait un programma appelé « cointelpro » dans le même but de perturbation et de désinformation. A la fin des années 1800, après le Massacre de Wounded Knee, les médias dominants l’appelaient « BATAILLE » de Wounded Knee et oubliaient de mentionner que les gens n’étaient PAS ARMES, et qu’il y avait des femmes, des enfants et des vieillards parmi ceux qui ont été massacrés. Après l’échange de tirs à Oglala, les médias ont appelé les gens qui vivaient là-bas « 30 Gorilles Bien Armés » et il s’est avéré qu’il s’agissait d’environs 10 adolescents et de 5 à 7 adultes. Aujourd’hui, les médias dominants parlent à peine des évènements concernant les Protecteurs de l’Eau et mettent en avant des histoires trompeuses sur des « disparitions de bétail près du camp », histoires révélées fausses et dont les auteurs se sont rétractés sur le tard. Les médias dominants ont servi d’armes du génocide, pour semer la confusion dans le public à propos des VRAIS problèmes.

La GUERRE Génocidaire contre les Nations Autochtones ne s’est jamais interrompue!! Ça arrive aujourd’hui et certains ne peuvent pas le comprendre parce que la colonisation les a aveuglés et qu’ils ont subi un lavage de cerveau! Une compréhension totale de l’importance vitale de libérer Leonard Peltier par une Grâce Présidentielle AIDERA à promouvoir le sens de la Justice et commencera à neutraliser un système judiciaire déséquilibré. Les Nations Unies ont soutenu la libération de Peltier en recommandant à Obama d’examiner son cas.

Aujourd’hui, Leonard Peltier a souffert plus de 40 ans en prison et a été incarcéré sur la base de ses convictions en tant que membre de l’American Indian Movement; pour sa participation à Wounded Knee 73, Oglala 75 et d’autres actions qui demandaient un traitement égal pour les Nations Autochtones. Leonard est un homme de 71 ans qui souffre de diabète et d’un anévrisme de l’aorte qui demande un traitement médical spécial. Nous pouvons aider Leonard à rentrer chez lui, dans sa famille, et rencontrer ses petits-enfants et d’autres membres de sa famille qu’il n’a jamais rencontrés.

Je vous prie d’écrire, d’envoyer des mails ou des messages sur Facebook, ou d’écrire une lettre de soutien à la demande de Grâce Présidentielle de Leonard, au Président Obama. Le temps est compté, quelques jours avant qu’Obama ne quitte sa fonction. Je vous prie d’envoyer des lettres au Président Obama et d’envoyer une copie de votre lettre de soutien au LPDOC à contact@whoisleonardpeltier.info

 

Mitayuye Oyasin

Jean Roach

 

 

Communiqué
9 janvier 2017
Contact: Peter Clark, Co-directeur, International Leonard Peltier Defense Committee
Contact@whoisleonardpeltier.info
Publié sur Censored News
Traduction Christine Prat

 

UN EX-AGENT DU FBI DEMANDE A OBAMA DE LIBERER L’ACTIVISTE AMERINDIEN LEONARD PELTIER

Dans une lettre datée du 3 janvier 2017, l’ex-agent du FBI et membre fondateur de l’Association des Agents du Bureau Fédéral d’Investigations (FBIAA), John C. « Jack » Ryan, a écrit au Président Obama pour lui demander d’accorder la grâce à l’activiste Amérindien Leonard Peltier. Ryan a écrit que Leonard Peltier devrait être gracié « … dans l’intérêt du système judiciaire pour lequel mes deux collègues sont tombés, et dans l’intérêt de la réconciliation et de la compassion. »

En 1977, L. Peltier a été condamné à deux fois la perpétuité pour les tirs qui ont tué les agents du FBI Jack Coler et Ron Williams, dans la Réserve de Pine Ridge, dans le Dakota du Sud.

« … les circonstances autour de l’affaire, ainsi que les 4 décennies passées en prison, sont en faveur de la demande [de Peltier] de passer les dernières années de sa vie chez lui… Quand les agents Coler et Williams ont perdu la vie, ça a été une perte incommensurable pour nous, collègues. L’émotion a dominé la prise de décision et probablement embué le jugement de tous ceux qui se sentaient poussés à rendre quelqu’un responsable de notre perte », écrit Ryan. « Si le gouvernement pouvait tout refaire, sa réaction serait différente. Vu avec le recul du temps, Leonard Peltier n’a pas été traité justement et n’a pas eu de procès équitable. »

En 2000, le membre du Congrès Don Edwards (lui-même ex-agent) déclarait: « Le FBI continue de nier sa conduite répréhensible à Pine Ridge pendant les années 1970 et lors du procès de Leonard Peltier. Le FBI a utilisé M. Peltier comme bouc émissaire et il continue jusqu’à aujourd’hui. A chaque étape, les agents du FBI et leurs supérieurs se sont opposés à toute reconnaissance par le gouvernement d’avoir mal agit, et se sont efforcés de déformer et de politiser le sens d’une grâce pour Leonard Peltier. Tuer les agents du FBI à Pine Ridge était répréhensible, mais le gouvernement admet maintenant qu’il ne peut pas prouver que M. Peltier a tué les agents. »

Les mots d’Edwards sonnent plus vrai que jamais aujourd’hui. La semaine dernière, la FBIAA a réussi à faire pression sur l’Université Américaine pour qu’elle retire une statue de Peltier qui y était exposée, et quand la lettre de l’ex-Procureur James Reynolds au Président pour demander la grâce de Peltier a été publiée, certains ont tenté de discréditer Reynolds en affirmant qu’il avait menti en affirmant avoir été impliqué dans l’affaire Peltier.

« La diabolisation perpétuelle de Leonard Peltier par le FBI est une tentative d’empoisonner l’opinion publique et d’éviter une réflexion sur soi-même. La pétition pour la grâce de M. Peltier n’est pas un référendum sur l’application de la loi fédérale; c’est un impératif moral que le Président Obama peut satisfaire » dit l’avocate de Peltier, Cynthia Dunne, elle-même ex-procureur fédéral. « En réglant les comptes avec le passé et en avançant dans l’intérêt supérieur de la justice, de la réconciliation et de la compassion, nous pouvons devenir une nation plus forte. Il est temps de libérer Leonard Peltier. »

Actuellement détenu dans un établissement de haute sécurité à Coleman, en Floride, Peltier est très loin de sa réserve du Dakota du Nord. Il lui a été difficile de maintenir de forts liens familiaux. Il n’a même pas rencontré certains de ses petits-enfants et arrière petits-enfants. En décembre, le plus jeune fils de Peltier est décédé alors qu’il était à Washington pour demander la libération de son père. Les autorités de la prison ont refusé d’autoriser Peltier à aller à l’enterrement de son fils.

A 72 ans, Peltier souffre de graves problèmes de santé, qui lui causent des problèmes pour marcher, voir et avoir des activités normales. Il souffre d’une forme grave de diabète, d’hypertension et de problèmes cardiaques, et on lui a diagnostiqué un anévrisme abdominal. Récemment, il a appris qu’il devait être opéré de la prostate.

Etant emprisonné depuis 41 ans, Peltier a le droit d’être libéré depuis longtemps, mais les autorités fédérales ont cédé aux objections du FBI, rejetant les demandes de grâce de Peltier – la plus récente datant de 2009, à la suite de quoi on lui a fait savoir qu’aucune nouvelle demande ne serait sérieusement examinée avant 2024, s’il survit, il aura alors 80 ans. Peltier dit avoir droit à une libération inconditionnelle, mais le gouvernement a refusé d’appliquer sa règle de 30 ans (après 30 ans de détention, toutes les condamnations sont confondues et le prisonnier libéré) ou de prendre en considération le temps gagné pour bonne conduite (20 ans, entretemps).

La libération de Peltier dépend maintenant d’une grâce du Président Obama, qui achève son mandat le 20 janvier.

 

###

A télécharger sur goo.gl/i5i8ks
Lettre du 3 janvier 2017 de l’ex-agent du FBI John C. Ryan
Déclaration du 14 décembre 2000, de l’ex-membre du Congrès Don Edwards
Lettre du 21 décembre 2016, de l’ex-Procureur James Reynolds

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE :

Appelez le Président Obama: (00 1) 202 456-1111 ou (00 1) 202 456-1414
Envoyez des emails: http://www.whitehouse.gov/contact/submit-questions-and-comments
Envoyez des messages sur Facebook : https://www.facebook.com/whitehous ou https://m.me/whitehouse ou des commentaires: https://www.facebook.com/potus/
Twittez: @POTUS ou @WhiteHouse

International Leonard Peltier Defense Committee
Headquartes: 202 Harvard Drive SE, #5, Albuquerque, NM 87106
Tél: (00 1) 505 217-3612
Courier: PO Box 24, Hillsboro, OR 97123
www.whoisleonardpeltier.info

 

 

 

3 janvier 2017
Kari Ann Boushee, Contact de la Famille et Codirectrice du Comité International de Défense de Leonard Peltier
contact@whoisleonarpeltier.info
Publié sur Censored News
Traduction Christine Prat

 

Le mois dernier, une lettre plaidant la clémence pour le prisonnier fédéral Leonard Peltier a été envoyée au Président Obama par l’ex Procureur des Etats-Unis, James H. Reynolds.

Tous ceux qui le soutiennent sont convaincus que l’activiste Autochtone Leonard Peltier a été injustement condamné en 1977 pour la mort de deux agents du FBI. Emprisonné depuis plus de 41 ans, Peltier a le soutien d’Amnesty International et d’autres organisations des droits de l’homme. Plus de 50 Membres du Congrès et d’autres – parmi lesquels le Juge Gerald Heaney (de la Cour d’Appel du 8ème Circuit) qui a siégé comme membre de la Cour lors de deux appels de Peltier – ont demandé sa libération immédiate.

Comme il l’indique dans sa lettre au Président Obama, M. Reynolds avait été nommé au poste de Procureur des Etats-Unis pour le District de l’Iowa, par l’ancien Président Jimmy Carter. Il était en poste en 1977, l’année où l’affaire de Leonard Peltier est passée en jugement, et il supervisait les procureurs, y compris l’Assistant Procureur des Etats-Unis Evan Hultman, lors du jugement et des appels. Plus tard, il a été nommé Procureur des Etats-Unis pour le Dakota du Sud.

Des Cours d’Appel ont reconnu à répétition des preuves de fautes du gouvernement dans l’affaire Peltier – entre autres, avoir fait de fausses déclarations à un tribunal Canadien pour obtenir l’extradition de M. Peltier aux Etats-Unis, et avoir forcé des témoins à mentir à l’audience. Un procureur fédéral a admis par deux fois que le gouvernement « ne pouvait pas prouver qui avait tiré sur ces agents. » Pour la Cour d’Appel du 8ème Circuit, « le FBI a utilisé des méthodes inappropriées pour s’assurer de l’extradition de Peltier du Canada et dans l’enquête et le jugement de l’affaire Peltier. » La Cour a conclu que le Gouvernement a dissimulé des preuves de la défense, favorables à Peltier, « ce qui met fortement en doute la position du Gouvernement », et que si ces preuves avaient été produites « il est possible qu’un jury aurait acquitté Leonard Peltier. » En 2003, les juges du 10ème Circuit ont déclaré: « Une bonne partie de la conduite du Gouvernement dans la Réserve de Pine Ridge et ses poursuites de M. Peltier est condamnable. Le Gouvernement a dissimulé des preuves. Il a intimidé des témoins. Ces faits sont indiscutables. »

Selon le Ministère de la Justice des Etats-Unis, de l’époque de la condamnation de Peltier en 1977 jusqu’au milieu des années 1990, la durée moyenne d’emprisonnement pour homicide aux Etats-Unis, avant une libération conditionnelle, allait de 94 à 99,8 mois (environs 8 ans). Selon les standards de l’époque de sa condamnation, Peltier aurait dû être libéré depuis longtemps. Selon les standards de 1977, il a subi l’équivalent de cinq condamnations à perpétuité. Mais, en violation de la Loi sur la Réforme des Condamnations de 1984 (et ses amendements), le Gouvernement a prolongé illégalement l’emprisonnement de Peltier. Entrée en application le 12 octobre 1984, la loi ordonnait des libérations conditionnelles pour tous les prisonniers de l’ « ancien système » au cours des cinq années suivantes, période au bout de laquelle (le 11 octobre 1989), la Commission des Libérations Conditionnelles cesserait d’exister. Après avoir techniquement cessé d’exister, la Commission a prétendu avoir besoin de plus de temps pour finir son travail. Inexplicablement, le Congrès a accordé plusieurs prolongations après coup. Ces prolongations étaient nulles selon la loi, et donc inapplicables, étant donné qu’à l’époque où elles ont été accordées, la Commission avait déjà été abolie.

De plus, en fixant sa date de libération, le Gouvernement n’a pas appliqué sa règle des 30 ans. Après 30 ans, toutes les condamnations doivent être confondues et le prisonnier libéré. Et en plus, le gouvernement n’a pas pris en considération le temps gagné par Peltier pour bonne conduite (20 ans, entretemps). Peltier a depuis longtemps droit à une libération sans conditions.

Reynolds dit dans sa lettre au Président Obama que la clémence est « … dans l’intérêt supérieur de la justice, considérant la totalité des questions impliquées. »

Agé de 71 ans et en mauvaise santé, Peltier a officiellement demandé la grâce le 17 février 2016, et attends la décision du Président Obama.

###

Lettre du 21 décembre 2016, adressée au Président Obama

 

Ce que VOUS pouvez faire: demandez au Président Obama de libérer Leonard Peltier

Tél.: (00 1) 202-456-1111 ou (00 1) 202-456-1414
Email: http://www.whitehouse.gov/contact/submit-questions-and-comments
Facebook: https://www.facebook.com/whitehouse (ou https://m.me/whitehouse )
Twitter: President Obama @POTUS ou @WhiteHouse

International Leonard Peltier Defense Committee
Headquarters: 202 Harvard Drive SE, #5, Albuquerque, NM 87106
Tél.: (00 1) 505 217-3612
Courrier: PO Box 24, Hillsboro, OR 97123
www.whoisleonardpeltier.info

 

Publié par brendanorrell@gmail.com